Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (35)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
22 juillet 2019, 08:44
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

A la frontière suisse

 

A la frontière suisse, un homme passe tous les matins sur un vélo avec deux sacoches.

Au bout d’un certain temps, le douanier, intrigué par ce manège, fouille les sacoches et n’y trouve qu’un casse-croûte. Et ça dure pendant des mois et des années.

On démonte la selle du vélo, on dégonfle les pneus, on sonde le cadre, on passe le casse-croûte au rayon X; rien, absolument rien. Et tous les matins, sourire aux lèvres, l’autre passe.

Au bout de longues années, après l’avoir contrôlé quotidiennement, le douanier lui dit :
– Vous ne me verrez plus. Je prends ma retraite ce soir. Mais pour que j’aie l’âme en paix, dites-moi la vérité : Vous faisiez un trafic ?

– Bien entendu, dit l’autre.

– Et vous passiez quoi ?

– Des vélos…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 juillet 2019, 15:55
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

A la chasse

 

Deux hommes sont partis à la chasse dans les Pyrénées.

Soudain, un ours d’au moins deux cents kilos surgit de derrière un rocher et commence à les poursuivre dans les chemins rocailleux. Finalement, les deux hommes se réfugient dans un arbre.
L’ours n’en démord pas et commence à grimper lui aussi.

L’un des deux compagnons ouvre son sac à dos, sort ses chaussures de sport et les chausse.
Il se débrouille juste après pour ôter son pantalon de toile et enfiler un short.

L’autre lui demande:
–  Mais qu’est-ce que tu fais ?

Il répond:
–  Lorsque l’ours sera à trois mètres, on saute de l’arbre et on court.

Le compagnon demande alors:
–  Tu crois vraiment que tu peux battre un ours à la course ?

Alors le premier répond:
–  C’est pas l’ours que je veux battre à la course, c’est toi !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 juillet 2019, 16:11
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le retardataire

 

C’est le petit Nicolas qui arrive en retard à l’école.

La maîtresse lui demande :
– Pourquoi es-tu en retard ce matin, Nicolas ?

– Ben, je rêvais que je regardais la finale de foot à la télévision, et il y a eu des prolongations. Alors je suis resté !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 juillet 2019, 10:34
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Un…Deux…Trois…Quatre…Cinq…

A l’école maternelle, la maîtresse apprend aux petits enfants à faire pipi tout seuls. Et elle leur explique en décomposant les opérations:

– Un, on ouvre son pantalon et on sort son petit oiseau
– Deux, on décalotte
– Trois, on fait pipi
– Quatre, on recalotte
– Cinq, on range son petit oiseau et on ferme le pantalon.

A la récréation, elle constate qu’un enfant est enfermé depuis cinq minutes dans les toilettes. Alors elle s’approche de la porte pour savoir ce qui se passe, et elle l’entend qui dit de plus en plus vite :

– Deux…Quatre…Deux…Quatre…Deux…Quatre…Deux…Quatre…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 juillet 2019, 07:35
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Test d’intelligence

François Hollande dîne avec la reine d’Angleterre.

Soudain, il lui demande :
– Votre Majesté, vous m’impressionnez, vous êtes toujours entourée de gens intelligents, comment faites-vous ?

La reine lui répond :
– C’est très simple. Je les tiens constamment en alerte. Je leur fais passer régulièrement des petits tests pour être bien sûre que leur intelligence reste vive.

François est stupéfait :
– Ah oui ? Comment faites-vous ça ?

La reine s’empare du téléphone :
– C’est très simple. Je vais vous montrer.

Elle appelle David Cameron :
– Bonjour David !
– Bonjour Votre Majesté !
– David, j’ai un petit test d’intelligence pour vous : c’est l’enfant de votre père et de votre mère mais ce n’est ni votre frère ni votre sœur. Qui est-ce ?
– C’est moi !
– Bravo, c’est juste ! Merci David. A la prochaine.

La reine raccroche. François est impressionné : Wow !

******

De retour a Paris, François décide de mettre en pratique la technique de la reine d’Angleterre.

Il téléphone à Ségolène Royal :
– Bonjour Ségo, c’est François ! J’ai un petit test d’intelligence pour toi !
– O.K. Vas-y.
– C’est l’enfant de ton père et de ta mère mais ce n’est ni ton frère, ni ta sœur. Qui est-ce ?
– Oh! Attends un petit peu. Je n’étais pas préparée à ça. Je note. Laisse-moi quelques minutes pour réfléchir. Je te rappelle. D’accord ?
– Pas de problème !

Ségolène s’empresse alors d’appeler Valérie Trierweiler :
– Bonjour Valérie, c’est Ségolène. Mettons nos différents de coté j’ai une question à te poser… Je ne sais pas ce qui lui prend mais François vient de me faire passer un test. Est-ce que tu veux bien m’aider ?
– C’est quoi ce test ?, énonce-moi la question.
– C’est l’enfant de ton père et de ta mère mais ce n’est ni ton frère, ni ta sœur. Qui est-ce ?
– T’es vraiment une gourde ! c’est moi !
– Bon ça les insultes! merci quand même !

Ségolène s’empresse de rappeler son ex….

– François , tu peux me reposer ton énigme ?
– Ok. C’est l’enfant de ton père et de ta mère mais ce n’est ni ton frère,ni ta soeur. Qui est-ce ?
– C’est Valérie Trierweiler!
– Perdu ! C’est David Cameron !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 juillet 2019, 07:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La belle-soeur

 

Ma petite amie et moi sortions ensemble depuis plus de deux ans, et avions décidé de nous marier.

Ma petite amie était un rêve. Il y avait seulement une chose qui me tracassait beaucoup : Sa plus jeune sœur.

Ma future belle-sœur avait vingt ans, portant mini-jupes serrées et chemisiers très bien garnis. Elle se penchait régulièrement quand elle était près de moi, j’avais ainsi une vue plaisante sur ses formes appétissantes. Cela était évidemment délibéré. Elle ne l’a jamais fait avec d’autres devant moi.

Un jour, elle m’a appelé et m’a demandé de venir pour vérifier les invitations de mariage. Elle était seule quand je suis arrivé. Elle m’a chuchoté que bientôt je serais marié, et qu’elle avait des sentiments et du désir pour moi, qu’elle ne pouvait et ne voulait pas surmonter. Elle m’a avoué qu’elle voulait me faire l’amour juste une fois avant que je sois marié avec sa soeur.

J’étais totalement choqué et ne pouvais dire un mot.

Elle a dit : «Je vais en haut dans ma chambre, et si tu veux passer à l’acte tu peux monter et me prendre.»

J’étais assommé, gelé. Je l’ai observée monter les escaliers. Quand elle a atteint le palier, elle a quitté sa culotte et me l’a jetée en bas des escaliers. Je me suis tenu là pendant un moment, puis j’ai pris la direction de la porte d’entrée. Je l’ai ouverte et j’ai marché directement vers ma voiture.

Mon futur beau-père se tenait dehors. Avec des larmes aux yeux, il m’a étreint et a dit : «Nous sommes très heureux que vous ayez passé notre petit test avec succès. Nous ne pouvions pas penser à un meilleur homme pour notre fille. Bienvenue dans la famille.»

Moralité : toujours garder ses préservatifs dans sa voiture….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
31 juillet 2019, 08:08
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La fermeture éclair

 

Une jeune femme, qui porte une petite jupe ultra serrée, prend le bus, et pour cela, il lui faut monter les marches. Le problème est bien là, la jupe est tellement serrée que qu’elle n’arrive pas à les enjamber. Alors elle porte la main derrière elle et baisse la fermeture éclair.

Elle essaie encore d’enjamber, mais n’y parvient toujours pas, elle repasse une main derrière elle et abaisse encore la fermeture. Ensuite elle réessaie de franchir les marches, ça ne veut toujours pas passer.

Alors, au moment où elle s’apprêtait à rejouer de la fermeture éclair, une paire de mains vigoureuses l’empoigne à la taille et la porte jusqu’à la marche supérieure du bus !

– Non mais, ça ne va pas ! Qui vous a permit ? demande la jeune femme au gars derrière elle.
– Eh bien, la deuxième fois que vous avez baissé ma braguette, je me suis dit qu’on se connaissait suffisamment !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 août 2019, 08:25
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le jardin des délices

 

Intrigué par « Le Jardin des délices » qui est en fait le bordel de la ville, un petit garçon demande à son père :
– Papa, c’est quoi « Le Jardin des délices » ?
– Heu… C’est une crêperie ! Mais comme elle est très chère, c’est pour les grandes personnes.

Le lendemain, en douce, le petit garçon casse sa tirelire et va sonner à la porte du « Jardin des délices ».
– Qu’est-ce que tu veux, mon petit bonhomme ? lui demandent ces dames.
– On m’a dit que vous faites de bonnes crêpes. J’ai des sous, je peux payer !

Attendries, elles l’installent dans un petit salon et courent à la cuisine lui faire des crêpes.

Le soir, le petit garçon dit à son père :
– Tu sais, papa, je suis allé au « Jardin des délices ».
– Quoi ? tu as fait ça ?
– Oui. Je m’en suis tapé quatre. La première était un peu mollassonne, mais la deuxième et la troisième étaient vraiment bonnes, chaudes et tout ! La quatrième, ça commençait à faire beaucoup, j’ai pas réussi à finir…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 août 2019, 15:59
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le contrôleur fiscal

 

Un jeune contrôleur fiscal vient voir Louis et lui dit :
– J’ai l’impression que vous vivez au-dessus de vos moyens, ou alors vous fraudez le fisc … Cette somptueuse villa avec piscine, votre grosse moto à trois roues, votre voiture de luxe décapotable et votre camping-car ne correspondent pas à votre déclaration de revenus !
– Peut-être, mais je mange très peu, vous savez ! À chaque repas, je me contente d’une barre de chocolat avec une tranche de pain ! Ainsi, je fais beaucoup d’économies sur la nourriture !
– Ah ? Mais dites-moi, avec tout ce chocolat, vous devez être constipé, non ?
– Un peu, mais par bonheur, chaque année, il y a un contrôleur fiscal qui vient me faire chier !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 août 2019, 08:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’hôtel 5 étoiles

 

Une vieille dame décide de s’offrir un beau cadeau pour ses 75 ans en passant une nuit dans un magnifique hôtel. Au moment de payer le lendemain matin au départ, l’employé au comptoir lui tend une note pour 250 euros.

Elle demande alors à l’employé de l’accueil pourquoi c’est si cher …Elle lui explique qu’elle est bien bien d’accord sur le fait que c’est un bel hôtel, mais que franchement ça ne valait pas 250 € pour juste une nuit, de plus qu’elle n’a même pas pris de petit déjeuner.

L’employé lui répond que 250 €, c’est le prix standard, que le petit déjeuner était compris et qu’elle aurait pu le prendre.

Elle demande alors à parler au directeur. Celui-ci arrive à la réception et, déjà prévenu par l’employé, lui annonce :
– Madame, cet hôtel a une piscine de taille olympique et un centre de conférence tout équipé, cela fait partie de notre standing.
– Mais je ne les ai pas utilisés, dit-elle
– Peut-être, mais c’était là et vous pouviez les utiliser.

Il continue en expliquant que l’hôtel a aussi un spectacle très connu chaque soir et qu’elle aurait pu y assister
– Mais je n’y suis pas allée , insiste-t-elle.

Après chaque service que le directeur de l’hôtel lui détaille, elle répond qu’elle n’en a pas profité.

Mais le directeur a toujours réponse à tout. Au bout d’un moment, elle se décide enfin et fait un chèque de … 50 euros, qu’elle tend au directeur.

Celui-ci, surpris en voyant le chèque, lui dit :
– Mais Madame, votre chèque est de 50 € !
– C’est vrai, mais je vous ai facturé 200 € pour avoir couché avec moi
– Mais madame, je n’ai pas couché avec vous ! s’exclame le directeur.
– Ah ! c’est bien dommage, j’étais là, et vous auriez pu en profiter !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 août 2019, 07:58
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’oncle malade

 

Un milliardaire est à l’hôpital dans un état critique.

Son neveu et unique héritier est à son chevet et lui dit :
– Mon oncle, que puis-je faire pour vous être agréable ?

L’autre, le visage congestionné, les yeux exorbités, émet un gargouillis incompréhensible.

– Mon oncle, répète le jeune homme en approchant son oreille des lèvres du malade, que puis-je faire pour atténuer vos souffrances ?

Et il entend le vieux murmurer :
– Retirer ton pied du tuyau d’oxygène…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 août 2019, 13:08
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Accident

 

M. Tremblay apprend que sa femme vient d’avoir un terrible accident. Il accourt à l’hôpital et demande pour la voir.

On lui répond que le Dr. Smith s’occupe de son dossier et qu’il viendra le rencontrer dans une quinzaine de minutes afin de faire le point sur l’état de santé de son épouse. Lorsque le docteur entre dans la salle d’attente, il aperçoit M.Tremblay complètement paniqué

Le Dr. Smith s’assoit à ses côtés et lui dit :
– Les nouvelles ne sont pas très bonnes, M. Tremblay. Votre femme a eu un accident de la route et sa colonne est fracturée à deux endroits.
– Mon Dieu, répond M. Tremblay. Remarchera-t-elle un jour ?
– J’ai bien peur que non. C’est inopérable. Vous devrez vous en occuper jusqu’à la fin de ses jours. Vous allez devoir la nourrir chaque jour.

L’époux se met alors à pleurer.
– Ce n’est pas tout, vous allez devoir la retourner dans son lit toutes les deux heures afin d’éviter d’autres complications.

L’époux n’en peut plus, il est alors incapable de s’arrêter de pleurer.
– Et évidemment, vous devrez changer ses couches car elle n’a plus le contrôle ni de sa vessie ni de ses intestins Vous devrez les changer environ 6 fois par jour.

M. Tremblay ne se contrôle plus et perd momentanément le nord. Il devient hystérique et se prend la tête à deux mains.

C’est à ce moment que le docteur lui pose une main sur l’épaule et lui dit :
– Je rigole, elle est déjà morte !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 août 2019, 07:56
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les volets bleus

 

De bon matin un gamin est en train de faire pipi contre les volets bleus d’une maison tout en sifflotant .

A ce moment là le propriétaire ouvre sa fenêtre et surprend le gamin sur le fait. Le Monsieur en colère réprimande le petit et lui dit :
– Dis-donc petit ! Tu vas arrêter ? Ça te plairait si je pissais contre tes volets de ta maison ?

Le petit sans se décontenancer lui répond :
– Oh, et ben oui, m’sieur ! Tout le quartier serait en admiration : j’habite au douzième !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 août 2019, 07:46
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Mariage

 

Un homme de 70 ans vient de se marier avec une jeune fille de 30 ans.

Le lendemain assez fier de lui, il demande à son meilleur ami :
– Comment tu me vois à côté de ma belle épouse ?

Après un moment de réflexion son ami lui répond ?
– Comme l’oreille du taureau !
– Drôle de comparaison ! Je ne comprends pas ?
– Et bien oui, l’oreille du taureau, loin des fesses et tout près des cornes !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 août 2019, 07:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Ginette devant St Pierre

 

C’est Ginette et deux copines, Josette et Monique, qui ont un grave accident de voiture. Elles se retrouvent devant St Pierre qui les questionne :
– Dis moi Monique : ta vie a t-elle été droite, as tu fais le bien ?
– Oui répond Monique. Toute ma vie je me suis occupée de mes parents malades. Je n’ai pu me marier : je suis vierge et je suis morte en sainte.
– C’est bien ! Tiens voilà la clé qui t’ouvrira la porte du Paradis

Il en va de même pour Monique qui a aimé et est restée fidèle à son mari en étant également une mère exemplaire.

Arrive le tour de Ginette.
– Et toi Ginette ?

Le problème est que devant St Pierre, il est impossible de mentir :
– Dès le soir de mes noces, j’ai trompé mon mari avec un garçon d’honneur : il était si beau. Ensuite notre voisin était si charmant : je n’ai pas pu résister ! Puis toute ma vie, je n’ai rencontré que des hommes entreprenants qui me faisaient si bien l’amour ! Mon mari malade, j’en ai profité pour continuer. J’ai tellement pris de plaisir : à deux, trois, quatre hommes dans mon lit !
– Je vois ! répond St Pierre, prend cette clé !
– Quelle est t-elle ? demande Ginette tremblante de peur, voyant bien que ce n’est pas la même clé que celle de ses deux copines
St Pierre :
– C’est la clé de ma chambre !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.