Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (32)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
12 mars 2014, 07:55
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le chahut

 

Le professeur est en retard, et les élèves de cinquième font un chahut épouvantable.

Alerté, le surveillant général rapplique et trouve la classe sens dessus dessous.
- Qu’est-ce que ce chantier ? Qui a fait ça ? Je veux que les coupables aient le courage de se dénoncer, sinon vous serez tous punis !

Un élève lève la main.
- C’est moi qui ai lancé de l’encre sur les murs…

Un autre lève le doigt à son tour.
- C’est moi qui ai jeté la craie dans le couloir…

Puis un troisième.
- C’est moi qui ai jeté du bois par la fenêtre…

- Bon, puisque vous vous êtes dénoncés vous n’aurez pas de punition.

A ce moment-là la porte s’ouvre et un gamin entre, couvert de poussière, les vêtements déchirés, les genoux en sang.
- D’où sort-il celui-là ? s’écrie le surveillant général excédé, vous dépassez les bornes, vingt jours de colle ! Donnez-moi votre nom !
- Dubois…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
13 mars 2014, 05:50
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

A qui le tour ?

 

Un jeune garçon assiste au mariage de son frère ainé. Les deux familles, celle du mari et celle de la mariée, sont réunies : les parents, grand-parents, oncles, tantes, frères, sœurs, cousins, cousines, etc.

A la sortie de l’église, après avoir félicité les mariés, la famille vient voir le jeune garçon et lui dit :
- Alors, c’est bientôt ton tour ?
Etc, etc…, une bonne dizaine de personnes lui font cette remarque, ce qui l’agace un peu.

Le temps passe.

Quelques années plus tard, un ancien qui avait justement assisté au mariage décède.
Toute la famille se réunit pour l’enterrement. Et le jeune garçon aussi est présent. Après l’enterrement, il va voir tous les vieux présents et leur dit :
- Alors, c’est bientôt ton tour ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
14 mars 2014, 06:23
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Carson-city

 

Un cow-boy à la carrure impressionnante est en train de boire seul au bar d’un saloon. Il finit son verre, paie et sort.

Trente secondes après il réapparaît.
- Qui a volé mon cheval ?

Silence de mort…

- Très bien. Je vais attendre cinq minutes au bar, et si dans cinq minutes mon cheval n’est pas là, je fais comme à Carson-City.

Il s’installe sur un tabouret. Les cinq minutes écoulées, il se lève, marche lentement vers la porte…et son cheval est là.
Tout le monde respire. Alors un vieux cow-boy qui l’a suivi demande timidement :
- Excusez-moi mais qu’est-ce que vous avez fait à Carson-City ?
- Et bien je suis rentré chez moi à pied…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 mars 2014, 06:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le jardin des délices

 

Intrigué par « Le Jardin des délices » qui est en fait le bordel de la ville, un petit garçon demande à son père :
- Papa, c’est quoi « Le Jardin des délices » ?
- Heu… C’est une crêperie ! Mais comme elle est très chère, c’est pour les grandes personnes.

Le lendemain, en douce, le petit garçon casse sa tirelire et va sonner à la porte du « Jardin des délices ».
- Qu’est-ce que tu veux, mon petit bonhomme ? lui demandent ces dames.
- On m’a dit que vous faites de bonnes crêpes. J’ai des sous, je peux payer !

Attendries, elles l’installent dans un petit salon et courent à la cuisine lui faire des crêpes.

Le soir, le petit garçon dit à son père :
- Tu sais, papa, je suis allé au « Jardin des délices ».
- Quoi ? tu as fait ça ?
- Oui. Je m’en suis tapé quatre. La première était un peu mollassonne, mais la deuxième et la troisième étaient vraiment bonnes, chaudes et tout ! La quatrième, ça commençait à faire beaucoup, j’ai pas réussi à finir…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
16 mars 2014, 06:26
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La tête de veau

 

Une actrice qui reçoit des gens très importants pour le diner donne ses dernières consignes à son employée :

- Vous servirez le veau avec du persil dans les oreilles et une tomate dans la bouche.

- Bien, madame, mais… euh… Vous ne croyez pas que ça me donnera un air un peu ridicule ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
17 mars 2014, 07:50
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Dénonciation

 

L’histoire se passe à Moscou.

- Allo, la Brigade anti-drogue ?
- Oui, j’écoute… C’est pour une dénonciation ?
- Oui, j’ai appris de source sûre que celui qui habite dans la maison située au 3 bis rue de St-Petersbourg a planqué du haschisch dans le cabanon de son jardin, au beau milieu de son bois de chauffage…

Opération musclée le lendemain à 6H00 du matin rue de St-Petersbourg, chez un dénommé Vladimir. Une horde d’une douzaine d’agents du KGB débarque et se rue dans le cabanon en question. Ils sont là avec des haches et des tronçonneuses à vérifier les bûches, une par une.

Mais au bout de deux heures, ne trouvant rien, ils finissent par renoncer.

Furieux, ils prennent congé sans même s’excuser.

Juste après leur départ, le téléphone sonne chez le pauvre Vladimir.
- Salut Vlad, c’est Sergei, dit la voix, ça s’est bien passé ?

Vladimir répond :  »
- Ah tu parles, ils ont tout mis en mille morceaux à la bonne taille pour mon poêle !
- Tant mieux… Mais la semaine prochaine, c’est ton tour. Tu diras à la répression des fraudes que j’ai enterré du caviar de contrebande dans mon jardin. J’ai besoin que quelqu’un retourne mon potager.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
18 mars 2014, 07:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le bol

 

Un grand antiquaire parcourt la campagne pour dénicher au meilleur prix des meubles ou des objets anciens.

Il arrive dans une ferme et voit un petit chat qui boit son lait dans une écuelle qu’il identifie immédiatement comme datant de l’époque romaine. Une pure merveille !

Cachant du mieux possible son enthousiasme, il dit au paysan :
- Ma femme a toujours eu envie d’avoir un chat. Si vous voulez vous débarrasser de celui-là, je vous l’achète…
- Pourquoi pas ? répond le fermier. Si vous me donnez deux cents euros, il est à vous.
- Marché conclu ! dit l’antiquaire.

Il sort deux billets de cent euros, les donne et ajoute nonchalamment :
- Pour qu’il ne soit pas trop dépaysé, je vais emmener son bol…
- Ah non ! fait le fermier, le bol vous le laissez ici ! Depuis le début de l’année, il m’a déjà fait vendre quinze chats…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
19 mars 2014, 08:31
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les vacances

 

Un couple part en vacances pour la première fois en camp de naturistes, avec leur jeune garçon, le petit Nicolas.

A la fin de la première journée « sans textile », petit Nicolas demande à sa mère :
- Dis maman, pourquoi il y a des dames avec des gros seins et d’autres avec des petits ?
La maman embarrassée répond :
- Et bien… celles qui ont des gros seins sont très riches !

Quelques instants plus tard :
- Dis maman, pourquoi des hommes ont un gros zizi et d’autres un petit ?
- Euh… ceux qui ont un gros zizi sont plus intelligents.

Le petit Nicolas se tait à nouveau. La maman semble soulagée, quand soudain :
- Alors maman, j’ai vu papa qui parlait avec une dame très riche et lui il devenait de plus en plus intelligent !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 mars 2014, 07:29
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Au tribunal

 

La scène se passe dans le tribunal d’une petite ville de province dont je tairai le nom.

Le procureur appelle son premier témoin à la barre, une grand-mère très âgée.

Il s’approche d’elle et lui demande :
- Mme Jeanne, me connaissez-vous ?
Elle répond :
- Oh ! Oui je vous connais Me Van der Bruck. Je vous connais depuis votre enfance et sincèrement vous me décevez beaucoup. Vous êtes un grand menteur, vous trompez votre femme, vous manipulez les gens et vous êtes un médisant et un calomniateur. Vous pensez être « un as du barreau » alors que vous ne pouvez réaliser que vous n’êtes qu’une mauviette et que vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Oh ! Oui je vous connais.

L’avocat surpris, ne sachant que faire, pointe l’autre avocat du doigt et demande :
- Mme Jeanne connaissez-vous l’avocat de la défense ?
Elle répond :
- Bien sur que le connais. Je connais Me Richard depuis qu’il est tout jeune. Il est paresseux, obèse et il est alcoolique. Il ne peut pas avoir de relation normale avec quiconque et il est l’un des pires avocats de toute la ville. Non seulement il a trompé sa femme avec 3 femmes différentes et l’une d »entre elles est votre femme. Oh ! Oui je le connais.

L’avocat de la défense est au bord de l’évanouissement.

A ce moment de l’audience, le juge demande aux deux avocats d’approcher de la barre, et avec un voix très calme leur dit :
- Si l’un d »entre vous demande à cette vieille si elle me connaît je vous envoie tous deux pourrir en prison pour complot.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 mars 2014, 12:51
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le patron

 

Un patron a beaucoup de mal de se faire respecter dans son entreprise.

Un matin, il n’en peut plus et décide de prendre une mesure radicale :
il colle sur la porte de son bureau une grande affiche où il y a marqué en caractères d’imprimerie :

LE PATRON ICI, C’EST MOI !

La journée passe et il se sent beaucoup mieux. Il va à ses rendez-vous avec un moral d’acier.

En rentrant à son bureau le soir, il voit un post-it que sa secrétaire avait collé en dessous de son affiche, où il y est écrit :
« Votre femme a téléphoné – elle veut que vous lui rendiez son affiche immédiatement ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 mars 2014, 05:37
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Tiercé gagnant

 

Eugène un vieux paysan gagne au tiercé et tout content va au bistrot fêter ça avec ses copains.

Il leur dit :
- Allez tournée générale !
Et puis demande à ses amis :
- J’aimerai faire un cadeau à ma femme mais je n’ai pas d’idée.
- Offre-lui une télévision couleur
- Oh mais elle en a déjà une.
- Eh bien une machine à laver alors.
- Oh mais elle en a déjà une aussi.
- Je sais, offre lui un balai à chiottes, tu verras c’est bien pratique.
- Oh ben oui c’est une bonne idée car elle n’en a pas.

Eugène quitte le bistrot et va acheter son balai et l’offre à sa femme.

Quelques jours plus tard, les amis d’Eugène lui demandent :
- Alors ta femme était contente de son cadeau ?
- Oui elle était contente de son balai. Elle s’en est servie trois jours… Mais finalement elle est revenue au papier, elle trouve ça plus pratique !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 mars 2014, 06:33
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Au bal

 

C’est deux jeunes garçons qui sont dans un bal.

Ils se demandent comment ils pourraient bien faire pour aller draguer une jeune fille.

Alors le premier (un petit malin) dit :
- Tu vas voir, moi, je connais un jeu ! c’est très facile, regarde bien ! Tu dis à la fille : « Dites un chiffre entre un et dix ! ». Alors mettons, au hasard, elle va te dire cinq. Tu diras: « Formidable ! Vous avez gagné une soirée avec moi… » Et puis hop, tu l’invites à danser !
- Ah, épatant ! répond le second. Essaie un peu pour voir…

Le petit malin y va et dit :
- Bonjour mademoiselle ! Dites un chiffre entre un et dix !
- Cinq !
- C’est formidable! Vous avez gagné une soirée avec moi !

L’autre se dit « c’est extraordinaire, je vais essayer ! », il avise une autre fille, s’approche et lui dit :
- Mademoiselle, dites un chiffre entre un et dix !
- Sept !
- Sept ? Dommage, vous avez perdu !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 mars 2014, 07:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La petite cuillère

 

Je suis allé au restaurant avec quelques amis il y a quelques jours, et j’ai remarqué une petite cuillère dépassant de la poche de notre serveur lorsqu’il nous a tendu les menus.

Cela m’a paru un petit peu bizarre, mais je n’y ai plus prêté attention, jusqu’à ce que le sommelier arrive, et lui aussi avait une petite cuillère qui dépassait de la poche de sa chemise.

J’ai regardé autour de moi, et tous les employés étaient équipés de la sorte.

Quand le serveur est revenu pour prendre la commande, je lui ai demandé :
- À quoi sert la petite cuillère ?
- Et bien, notre patron a récemment fait appel aux experts en productivité d’Albert Andersen afin de passer en revue toutes nos procédures de travail et après des mois d’analyses statistiques, ils en ont conclu que nos clients font tomber par terre leur petite cuillère 73 % plus souvent que les autres couverts, selon une fréquence de trois cuillères par heure et par poste de travail. En préparant tous nos employés à cette éventualité à l’avance, nous pouvons diminuer le nombre de trajets vers la cuisine et ainsi gagner du temps… presque une heure et demi de travail par personne et par service.

Au moment où il finissait, un « chhhling » parvint de la table située derrière nous, et il remplaça prestement la petite cuillère tombée à terre.

- Je prendrai une nouvelle petite cuillère à la cuisine la prochaine fois que j’irai y chercher un plat, plutôt que de faire un voyage spécial.

Je fus très impressionné, et lui très fier de son explication. Après quoi, il continua son service. Pendant que mes amis commandaient, je ne pus m’empêcher de remarquer une petite corde noire qui dépassait de toutes les braguettes du personnel. Ma curiosité l’emporta et je ne résistait pas très longtemps.
Je posais la question :
- Excusez moi, mais pouvez vous m’expliquer la raison de cette cordelette qui pend ?
- Oh oui, reprit il plus bas, peu de gens ont votre sens de l’observation.
Le même consultant s’est rendu compte qu’on pouvait gagner du temps dans les toilettes pour hommes aussi.
- Ah oui, comment cela ?
- Vous voyez, en attachant une cordelette au bout de votre, euh, sexe, on peut le sortir dans l’urinoir sans se servir des mains, et par là éliminer le besoin d’aller se laver les mains, ce qui diminue de 93% le temps passé aux toilettes.
- Eh oui, cela a du sens, mais après avoir mieux réfléchi, je ne pus m’empêcher de lui demander :
- Comment faites vous pour le rentrer dans votre pantalon ?
Il me murmura alors :
- Je ne sais pas comment font les autres, mais moi, je me sers de ma petite cuillère.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
25 mars 2014, 09:04
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La migraine

 

Un brave garçon est invité à dîner chez sa fiancée et ainsi faire la connaissance des parents de celle-ci.

Le repas touche à sa fin lorsque la jeune fille se plaint d’une forte migraine. Le jeune homme l’accompagne jusqu’à sa chambre… et ne redescend qu’une heure plus tard.

Le papa de la jeune fille lit son journal dans le salon. En voyant revenir le fiancé, il s’informe :
- Vous êtes restés bien longtemps auprès d’elle, mon garçon !
- Oui ! Elle n’était pas bien. Je lui ai donné un petit médicament.

Alors, le père observe le jeune homme, et lui répond:
- Bien, bien ! Maintenant que c’est fait, refermez donc votre armoire à pharmacie



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 mars 2014, 06:30
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’amour divin

 

Il m’est arrivé une histoire dont il faut que je vous donne, si je puis dire, la primeur :

C’était il y a quelques temps, au bal de la Nuits Saint-Georges que j’ai rencontré la petite Juliénas. Une fille drôlement Gigondas, un sacré beau Meursault, bien charpentée, et sous sa robe vermillon un grand cru classé, avec des arômes de cassis et de fraises des bois.

On a dansé Anjou contre Anjou sur un Sylvaner à la mode et plus tard, lorsque je lui ai proposé de l’emmener dans monChateauneuf-du-Pape, elle est devenue toute Crozes-Hermitage !!!

Le temps d’aller chercher un Chablis au vestiaire, de mettre un petit Corton dans ses cheveux, on est monté dans ma Banyuls et on a roulé jusqu’au matin.

Ah quelle belle journée !

On s’est baladé Entre-deux-mers, il faisait beau, on a Vacqueyras sur la plage, les pieds dans l’eau Clairette. On s’est Pouilly-Fuissé dans les dunes et comme le Mercurey montait sérieusement et qu’on commençait à avoir les Côtes-Rôties, on a décidé de rentrer.

Mais voilà, en partant nous nous sommes retrouvés coincés dans les embouteillages, enfin les bouchons, quoi !

Je commençais à Minervois sérieusement et là, Juliénas et moi, nous avons commencé à nous crêper le Chinon. D’un seul coup elle a claqué la Corbière de la Banyuls et elle est partie ! Je me suis retrouvé comme Macon.

Quoi, me suis-je dit, elle s’est déjà Sauvignon avant même que j’ai le temps de la Sauternes ! Mais je vous Jurançon, je l’avais dans la Pauillac, en effet, j’étais tellement Tokay que j’ai couru après elle dans Lalande et les Chardonnay pour la rattraper.

Quand on s’est retrouvé, et que je l’ai vue devant moi en Gros-plant, je lui ai dit « Ne fais pas ta Pomerol, et ne t’en vas plusGamay ! »

En pleurant, elle est tombée dans mes bras en Madiran : « Ne m’en veux pas, je voulais être sûre que ton Saint-Amour était vraiment Sancerre ».

Depuis on ne s’est plus cuités !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.