Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (45)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
10 septembre 2013, 05:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…

Un paysan est dans un troquet en train de boire au beau milieu de la journée.

Un gars le voit et lui demande :
- Hé ! Pourquoi tu es là en train de te saouler par une belle journée comme aujourd’hui ?
- Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…
- Qu’est-ce qui t’arrive de si grave ?
- Ben, tu vois, ce matin, j’étais dans l’étable en train de traire ma vache. A la fin, la vache a donné un coup avec sa patte gauche sur le seau et l’a renversé.
- Ça n’a pas l’air si grave que ça…
- Ouais, mais y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…
- Qu’est-ce qui s’est passé d’autre ?

Le paysan continue :
- Là, j’ai décidé d’attacher la patte gauche de la vache au poteau pour ne pas qu’elle recommence.
- Et puis ?
- Ben, je me suis rassis et j’ai recommencé à la traire. Quelques minutes plus tard, elle a donné un coup sur le seau avec sa patte droite.
- Encore ?
- Ben oui… Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…
- Alors, qu’est-ce que t’as fait ?
- J’ai décidé d’attacher la patte droite sur l’autre poteau pour ne pas qu’elle recommence. Là, elle ne pouvait plus donner de coup de patte puisque les deux étaient attachées de chaque côté.
- Et ça a marché ?
- Ben, je me suis rassis et j’ai recommencé à la traire. Tout allait bien, jusqu’à ce que la maudite vache donne un coup de queue et renverse le seau encore une fois.
- Ouai, ça n’allait pas bien !
- Non monsieur. Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…

- Alors qu’est-ce que t’as fait ensuite ?
- Ben là, je n’avais plus de corde proche, alors j’ai enlevé ma ceinture pour attacher sa queue sur un poteau pour ne pas qu’elle recommence.
Comme je venais de finir d’attacher la queue, mon pantalon est tombé.
- Et alors… ? ! ? !
- Ben, c’est à ce moment que ma femme est entrée dans l’étable… Y’a des affaires qu’on n’est pas capable d’expliquer…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 septembre 2013, 06:16
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Petite annonce

Une riche veuve décide qu’elle a besoin d’un autre homme dans sa vie et fait passer une annonce dans les journaux :
« RICHE VEUVE RECHERCHE UN HOMME POUR PARTAGER SA VIE ET SA FORTUNE ayant les qualités suivantes :
1. Ne me battra pas
2. Ne partira pas en courant
3. Devra être super au lit

Pendant plusieurs mois, son téléphone n’arrêta pas de sonner, ainsi que la sonnette de sa porte, elle reçut des tonnes de courrier….mais sans résultat.

Aucun des hommes ne semblait répondre à ses critères. Quand un jour on sonna à la porte de nouveau.
Elle ouvrit et vit un homme sans bras ni jambes, couché sur le paillasson.

Perplexe, elle demanda :
- Qui êtes-vous et que voulez-vous ?

- Bonjour…Ne cherchez plus, je suis l’homme de vos rêves !
1. Je n’ai pas de bras, donc je ne peux pas vous battre
2. Puisque je n’ai pas de jambes, je ne peux pas partir en courant

- Et qu’est-ce qui vous fait penser que vous êtes super au lit ?
- J’ai sonné à la porte, non !?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 septembre 2013, 08:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Y a t-il un pilote dans l’avion ?

Les passagers d’un avion au sol sont assis à leur place et attendent les pilotes.

Bientôt, deux hommes entrent dans l’avion en uniforme de pilote. Ils portent des lunettes noires, l’un d’eux est accompagné d’un chien pour aveugle, l’autre tâte son chemin à l’aide d’une canne blanche !!?? Ils avancent dans l’allée, entrent dans la cabine de pilotage et referment la porte.

Plusieurs passagers rient nerveusement et tous se regardent avec une expression allant de la surprise à la peur ou au scepticisme. Certains cherchent les caméras cachées.

Quelques instants plus tard, les moteurs s’allument et l’avion prend de la vitesse sur la piste. Il va de plus en plus vite et ne semble jamais devoir décoller. Les passagers regardent par les hublots et réalisent que l’avion se dirige tout droit vers le lac qui se trouve en bout de piste. L’avion roule maintenant très vite sur la piste et plusieurs passagers réalisent qu’ils ne décolleront jamais et qu’il vont tous plonger dans le lac. Pris de panique, les cris des passagers envahissent la cabine. A ce moment l’avion décolle tout doucement, sans problème. Les passagers se remettent de leurs émotions, rient, se sentent ridicules d’avoir été les victimes d’une mauvaise plaisanterie. Quelques minutes plus tard, l’incident est oublié.

Dans la cabine de pilotage, le pilote tâte le tableau de bord, trouve le bouton du pilotage automatique et le met en fonction. Il dit ensuite au copilote :
- Tu sais ce qui me fait le plus peur ?
- Non, répond l’autre.
- Un de ces jours, ils vont crier trop tard et on va tous mourir !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
13 septembre 2013, 06:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

C’est louche

Thomas invite sa mère à dîner. Remarquant que la colocataire de son fils, Caroline, est très jolie, elle tente de savoir si Thomas et elle ne sont que des colocataires. Thomas lui affirme que Caroline et lui ne sont que des amis.

Une semaine plus tard, Caroline dit à Thomas :
- Depuis que ta mère est venue dîner, je ne trouve plus la louche. C’est bizarre…
- Je vais lui envoyer un petit mot, dit Thomas :
« Chère maman, Je ne dis pas que tu as pris la louche et je ne dis pas que tu ne l’as pas prise, mais elle a disparue depuis ta dernière visite.
Je t’embrasse très fort. Thomas. »

Quelques jours plus tard, Thomas reçoit une lettre de sa mère :
« Cher fils, Je ne dis pas que tu couches avec Caroline et je ne dis pas que tu ne couches pas avec Caroline, mais si Caroline couchait dans son lit, vous auriez retrouvé la louche.
Je t’embrasse fort. Maman »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 septembre 2013, 07:17
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le tracteur

Un fermier appelle au téléphone son voisin :
- Allô ! répond une petite voix.
- Allô ! C’est Michel, qui est là ?
- C’est maxime dit la voix douce.
- Je peux parler à ton papa s’l te plaît ?
- Mon papa il est sous le tracteur.
- Ah! et ta maman ?
- Ma maman elle est sous le tracteur.
- Bon et ton grand frère il est là ?
- Il est sous le tracteur.
- Alors ta grande sœur?
- Elle est sous le tracteur.

Le voisin, interloqué demande alors au petit:
- Et toi,tu es où, ça va ?
- Oui,ça va, j’étais sur le tracteur.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
16 septembre 2013, 08:57
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une nuit chez l’habitant

Alors qu’il fait déjà nuit un motocycliste tombe en panne en pleine campagne. Il aperçoit les lumières d’une ferme, y va, et demande si on pourrait l’héberger pour le nuit.
- Ma foi, fait le paysan, c’est pas bien grand ici. On n’a que deux chambres. La nôtre, à la Marie et moi, avec le lit, et celle de ma sœur, avec un autre lit. Je ne vois qu’une solution : que vous dormiez à côté de ma sœur. Mais tenez-vous bien, mon gars !
-Monsieur, je vous le garantis….

Bien entendu le motocycliste, au cours de la nuit, tente à plusieurs reprises des travaux d’approche, mais sa compagne de lit reste de marbre.

Le lendemain matin le fermier lui demande :
- Alors, vous avez bien dormi ?
- Euh… oui. Mais dites donc, votre sœur, elle est plutôt froide !
- Ça pour sûr !…On l’enterre cet après-midi…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
17 septembre 2013, 07:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Métro du soir

Six heures du soir dans le métro. L’heure de pointe.

Dans un wagon plein à craquer, une femme debout s’écrie :
- C’est bientôt fini, espèce de dégoûtant ! Vous n’avez pas honte !
- Oh, oh ! Calmez-vous, ma petite dame, répond l’homme en bleu de travail qui est serré près d’elle. Y a maldonne ! Je suis ouvrier chez Renault et je viens de toucher ma paie. Les billets sont dans mon portefeuille et l’appoint, on me l’a fait avec un rouleau de pièces qui est dans la poche de mon pantalon. Faudrait pas confondre !

La jeune femme se tait. Mais cinq minutes plus tard, elle dit au type :
- Ecoutez, Monsieur, vous n’allez tout de même pas me dire que Renault vous a augmenté entre deux stations ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
18 septembre 2013, 07:46
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les grosses motos

Trois loubards sur de grosses motos s’arrêtent devant un relais de routiers et entrent dans le restaurant. A une table, ils avisent un chauffeur, pas bien épais celui-là, qui vient de finir de déjeuner et fume tranquillement une cigarette. Ils s’approchent de lui en roulant des mécaniques.

Le premier lui arrache sa cigarette des lèvres pour l’écraser dans son café. Le routier ne bronche pas.
Le second prend sa bière et la lui verse sur la tête. Le routier ne bronche toujours pas, paye et se lève.
Alors le troisième lui fait un croche-pied et le malheureux s’étale de tout son long. Il se relève sans un mot et sort. Les trois loubards ricanent…

Le premier dit au patron :
- Vous avez vu ce minable ? Il ne sait pas éteindre sa clope !
- Ni boire sa mousse, ajoute le second.
- Il n’est même pas capable de marcher normalement, fait le troisième, il tombe.
- Et il ne sait pas conduire non plus, dit le patron. Je viens de le voir partir avec son trente-huit tonnes; en faisant sa marche arrière, il a écrasé trois grosses motos…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
19 septembre 2013, 05:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le mauvais côté

LA Mère supérieure du couvent, réveillée de bonne humeur, décide de faire le tour des cellules.
« Bonjour Sœur Marie-Josèphe, je vous trouve très bien aujourd’hui et ce que vous tissez est très joli ! »
« Merci ma Mère, vous aussi vous êtes très bien, mais je pense que vous vous êtes levée du mauvais côté ! »

Cette réponse la laisse perplexe mais elle continue ses visites de cellule en cellule
« Bonjour Sœur Maria, je vous trouve très bien aujourd’hui et ce que vous brodez est très joli ! »
« Merci ma Mère, vous aussi vous êtes très bien, mais je pense que vous vous êtes levée du mauvais côté ! »

La Supérieure se mord les lèvres et continue son inspection mais toutes les nonnes lui font la même réponse. Quand elle arrive à la quinzième nonne, elle est à bout de nerfs et, les dents serrées, elle dit :
« Bonjour Sœur Noëlle, soyez sincère. Croyez-vous que je me sois levée du mauvais côté ce matin ? »
« Oui, ma Mère… »
« Et qu’est-ce qui vous permet de dire ça ? »
« Vous marchez avec les sandales du Père Benoît ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 septembre 2013, 08:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La piqûre de guêpe

Une dame blonde, très BCBG qui habite Neuilly, se rend en Porsche Cayenne chez son médecin, Avenue Foch.

Elle rentre dans le cabinet et s’écrie toute affolée :
- Docteur, c’est affreux, j’ai été piquée par une guêpe !
- Allons Madame, calmez-vous, ce n’est sans doute pas bien grave.
- Mais enfin Docteur, vous ne vous rendez pas compte, c’est extrêmement, comment dire… C’est horriblement gênant, voyez-vous.
- Si vous me disiez d’abord où vous avez été piquée au juste ?
- Ah ça non, n’y comptez pas, c’est hors de question !
- Mais enfin, je suis médecin, je…
- Non non et non ! C’est bien trop embarrassant. Vous soignez la plupart de mes amies et si l’une d’elles apprenait une chose pareille, je serais la risée de tous dans les prochains dîners mondains. C’est bien simple, je n’oserai même plus sortir de chez moi.
- Mais enfin Madame, je suis tenu par le secret professionnel, et comment voulez-vous que je vous soigne si j’ignore où cette guêpe vous a piquée ?
- Docteur, vous me jurez que vous n’en parlerez à personne ?
- Vous avez ma parole, Madame.

Alors la dame s’approche de son médecin et, après avoir jeté un rapide coup d’oeil à droite et à gauche pour s’assurer qu’ils sont bien seuls dans la pièce, elle lui murmure tout bas à l’oreille :
- A Leader Price !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 septembre 2013, 07:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Un facteur discute avec le docteur qui a accouché sa femme.
Surpris d'avoir eu des triplés, car il ne s'y attendait pas du tout, il demande:
- Docteur, dites-moi, des triplés, c'est incroyable ! Ça dépend de quoi?
- Eh bien, dit le docteur, ça peut dépendre de plusieurs facteurs...

- Je le savais ! Ah les enfoirés...!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 septembre 2013, 07:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
La prof est devant la classe et écrit un exercice au tableau.
Sur ce, le petit Paul crie :
- Mlle, vous avez des poils sous le bras droit...!!!
Furieuse la prof renvoie Paul à la maison pour le restant de la journée...
Le lendemain, la prof pousse le tableau du bras gauche et Paul s'écrie :
- Mlle, vous avez aussi des poils sous l'autre bras..!!!
Là dessus Paul se retrouve à la maison pour le restant de la semaine.
Le lundi, la prof un rien énervée, laisse tomber la craie. En la ramassant elle entend Paul crier :
- Salut tout l'monde..., avec ce que je viens de voir, on se reverra après les grandes vacances ! 

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 septembre 2013, 04:57
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Un citadin à la campagne


Un citadin ayant besoin d’une tronçonneuse va chez un vendeur en motoculture. Le vendeur, sûr de lui, garantit à notre homme l’abattage de 6 arbres à l’heure grâce à cette tronçonneuse révolutionnaire, lame en titane, chaîne en acier trempé, double arbre à cames en tête, pot chromé, etc, etc …Satisfait ou remboursé !

Dix jours plus tard, un homme rouge de colère revient voir le vendeur en l’enjoignant de rembourser IMMÉDIATEMENT cette %#$%@$#@$% de tronçonneuse !!!(traduction :satanée foutue tronçonneuse de [censored] !!!).
- Comment !?, s’exclame le vendeur, vous n’êtes pas satisfait ?
- De la camelote je te dis, répond le citadin…Je me suis ruiné la santé pour abattre UN seul arbre en une journée!!!. Rembourse-moi comme promis !
- Un arbre ? En un jour ? Ce n’est pas possible !, dit le vendeur, celle-ci doit avoir un défaut ! Laissez-moi voir ça..

À ces mots le vendeur tire sur le lanceur et la tronçonneuse répond immédiatement par un rugissement tout à fait impressionnant.
Le citadin étonné s’exclame :
- Attendez,mais c’est quoi ce bruit là ???



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
aihla
02 octobre 2013, 08:09
Membre enregistré #4
Inscrit(e) le: 01 juillet 2006, 23:58
Messages: 5143

Vu Mist' !!

(elle est bonne celle-là !! ^^)



Itsonlythechildrenofthefuckingwealthywhotendtobegoodloockingfelixquipotuitremcausascognoscare
Retour en haut
Mistëry
04 octobre 2013, 08:52
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

En Chine

 

Lors de sa visite officielle en Chine, le président Hollande demande à brûle-pourpoint au Premier ministre chinois :

- Il y a combien de temps que vous avez eu une élection ?

- Ce matin à sept heules en me léveillant, monsieur le Plésident…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.