Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 4
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (39)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
13 septembre 2014, 11:26
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

C’est la crise

 

Eh oui c’est la crise et rien ne va plus !!

Les problèmes des boulangers sont croissants …Alors que les bouchers veulent défendre leur bifteck, les éleveurs de volailles se font plumer, les éleveurs de chiens sont aux abois.
Les pêcheurs haussent le ton ! Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont « dans la [censored] », tandis que les céréaliers sont « sur la paille ».

Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs trinquent. Heureusement, les électriciens résistent.
Mais pour les couvreurs, c’est la tuile et certains plombiers prennent carrément la fuite. Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent, dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.

Chez EDF, les syndicats sont sous tension, mais la direction ne semble pas au courant. Les cheminots voudraient garder leur train de vie, mais la crise est arrivée sans crier gare, alors . . Les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.

Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied, les croupiers jouent le tout pour le tout, les dessinateurs font grise mine, les militaires partent en retraite, les imprimeurs dépriment et les météorologistes sont en dépression. Les prostituées, elles, se retrouvent à la rue.

C’est vraiment la crise ! !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
14 septembre 2014, 07:36
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

Psychotérapie

 

- Docteur, j’ai un problème. Tous les soirs, quand je suis au lit, j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un caché dessous. Alors, je me relève pour regarder sous le lit, et, bien sûr, il n’y a personne. Je me recouche, mais au bout d’un moment, je me dis que je n’ai peut-être pas bien regardé. Alors je me relève pour vérifier de nouveau, sans résultat bien entendu. Bref, j’ai beau me dire que c’est idiot, je ressens toujours le besoin de m’assurer que personne n’est caché sous le lit. Docteur, tout ça me pourrit la vie, pouvez-vous faire quelque chose ?

– Hum… Je vois… obsessionnel compulsif… Comptez quatre ans d’entretiens de psychothérapie, à raison de trois séances par mois, et je vous guéris de votre obsession.

– Euh… Combien ça va me coûter, Docteur ?

– 60 euros par séance. Donc, 180 euros par mois, 2160 euros par an et donc 8700 euros au final

– Euh… je crois que je vais réfléchir…

Six mois plus tard, le psychiatre rencontre le type dans la rue, par hasard :
– Alors ? Pourquoi n’êtes-vous jamais revenu me voir ?

– 8700 euros ? Mon livreur de pizza m’a résolu mon problème, pour seulement 30 euros !

– Votre livreur de pizza ?? Vraiment ?? Et comment a-t-il fait ?

– Il m’a conseillé de scier les pieds de mon lit !!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 septembre 2014, 07:47
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

Le repas du mercredi

 

Comme tous les mercredis grâce à ces jours de RTT c’est le papa de Mathilde et Thomas qui prépare le repas de midi.
Mercredi dernier il leur a cuisiné du lapin en sauce.

Les enfants étant sensibles à cet attachant petit animal domestique, il leur cache ce que c’est jusqu’au moment du repas.

La gamine de 6 ans mange d’un bon coup de fourchette quand le petit demande :
– Dis papa, c’est rudement bon, mais qu’est ce que c’est ?

Le papa, pas peu fier, lui répond :
– Tu dois deviner ce que c’est, je peux juste te dire que ta maman de temps en temps m’appelle comme ça….

Et là, la fille crache tout et tape dans le dos de son frère :
– Arrête ! Mange pas ça !!!…. c’est du trou du cul.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
16 septembre 2014, 06:48
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

Les voeux de mariage

 

Pendant la répétition du mariage le futur marié prend le curé à part et lui dit :
« Écoutez Monsieur le curé, voici un billet de 500 Euros. En échange, je voudrais que vous modifiez un peu le schéma classique de la cérémonie… En particulier, je voudrais que lorsque vous vous adresserez à moi, vous laissiez tomber la partie où je dois promettre « d’aimer, honorer et respecter mon épouse, renoncer aux autres femmes et lui être fidèle à jamais ».

Le curé prend le billet sans mot dire et le futur marié s’en va satisfait et confiant.

Le jour du mariage le moment fatidique de la promesse approche. Le curé se tourne vers le marié et lui dit en le regardant droit dans les yeux :
« Promets-tu de te prosterner devant elle, d’obéir à chacun de ses ordres, de lui apporter le petit déjeuner au lit tous les matins et de jurer devant Dieu et ta femme exceptionnelle que jamais au grand jamais tu ne regarderas une autre femme ? »

Le jeune gars ravale sa salive, rougit, regarde autour de lui avec angoisse et répond d’une voix à peine perceptible : « Oui je le veux »

A la fin de la cérémonie, le marié s’approche du curé et lui murmure :

« Dites donc nous avions conclu un marché non ? »

Alors le curé lui glisse discrètement son billet de 500 Euros dans la poche et lui répond à l’oreille :
« Elle m’a fait une meilleure offre ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
17 septembre 2014, 07:23
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

Un dimanche après-midi

 

C’est dimanche après-midi et les parents ont une sacrée envie de faire un petit câlin. Malheureusement pour eux, le petit est dans l’appartement et comme il risque de pleuvoir, les parents ne peuvent pas l’envoyer jouer dehors. Alors le papa trouve la solution :
– Pierre-Louis, pourquoi n’irais-tu pas sur le balcon ? Comme ça tu nous raconteras tout ce qui se passe en bas !

Pierre-Louis va sur le balcon et commence son observation. Pendant ce temps, les parents passent aux choses sérieuses.
Pierre-Louis :
– Il y a une voiture qui se fait remorquer par une dépanneuse dans le parking…
….Tiens, une ambulance vient de passer à toute vitesse…
….Il y a des gens qui rendent visite aux voisins d’à coté…

Un moment passe puis Pierre-Louis reprend :
– Lili fait du vélo sur le trottoir…
…Les Martin sont en train de faire l’amour…

A ces mots, ses parents sursautent et le papa interloqué demande :
– Et comment tu sais ça Pierre-Louis ?
– Parce que leur fils aussi est sur le balcon…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
18 septembre 2014, 07:25
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

Journal de voyage

 

Au cours d’une croisière, une jeune et jolie passagère a tenu quotidiennement son journal de voyage.

On peut y lire ceci :

Lundi : Nous avons pris la mer ce matin. On m’a présenté le commandant. C’est un homme charmant.

Mardi : J’ai eu le privilège d’être invité à diner à la table du commandant. J’étais assise à sa droite et il s’est montré très galant envers moi.

Mercredi: Il m’a convié à déjeuner en tête à tête dans sa cabine et il m’a fait des propositions.

Jeudi : Il se fait de plus en plus pressant.

Vendredi :Il menace de couler le paquebot si je ne lui cède pas.

Samedi : Je viens de sauver cinq cents personnes de la noyade.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
19 septembre 2014, 07:32
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

L’autoradio

 

Un homme vient d’acheter une voiture neuve, mais faute de garage il est obligé de la laisser la nuit dans la rue. Et comme il sait que les voleurs d’autoradios n’hésitent pas à briser les vitres et à fracturer les portières, il met sur son pare-brise l’écriteau suivant :

IL N’Y A PAS DE RADIO DANS CETTE VOITURE

Et, le lendemain matin, plus de voiture.
A la place où elle se trouvait, il ne reste plus que l’écriteau sur lequel une main a rajouté :

Ne vous inquiétez pas, on en fera mettre une.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 septembre 2014, 07:57
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

Du verbe présumer

 

Une maîtresse d’école demande à ses élèves de faire une phrase dans laquelle il y a l’ expression « je présume ».

Une petite fille lève le doigt et dit :
– Hier, Maman lavait la vaisselle à la main, je présume que le lave-vaisselle était en panne .

– Très bien, dit la maîtresse.

Un autre dit :
– Ce matin, papa est sorti du garage avec la volkswagen, je présume que la BMW ne voulait pas démarrer.

– Bravo!

Un petit gars au fond de la classe lève la main.
– Hier, j’ ai vu grand père sortir de la maison et se diriger vers le bois avec le journal sous le bras, je présume que ….

– Je t’arrête, dit la maîtresse parce que là, tu ne savais pas du tout ce que ton grand-père allait faire. Et tu ne peux rien présumer.

– Maîtresse, laissez moi terminer ma phrase, dit le petits gars .

– Très bien, vas-y, dit-elle.

– Hé donc, comme je viens de vous le dire, j’ai vu mon grand père sortir de la maison et se diriger vers le bois avec le journal sous son bras. Je présume qu’il allait chier car il ne sait pas lire !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 septembre 2014, 08:08
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

Sur un parking

 

Sur le parking d’un supermarché, une blonde s’aperçoit que quelqu’un lui a fait une grosse bosse sur la portière de sa voiture.
Dépitée, elle commence à faire le tour de son véhicule et se demande comment elle va pouvoir atténuer les dégâts.

Un jeune homme passant à proximité et voyant l’embarra de la demoiselle lui dit en rigolant :
– Le meilleur moyen, c’est de souffler dans le pot d’échappement afin de faire une poussée d’air et de faire ressortir la bosse !

A la stupéfaction du jeune homme, la blonde le prend au sérieux, se met alors à genoux et souffle dans le tuyau.

Une de ses amies, blonde elle aussi, passe devant la scène et lui dit :
– Bah tu fais quoi ?
– J’essaye de souffler dans le pot pour faire ressortir la bosse, ça ne se voit pas !
– T’es vraiment trop bête ! Ça ne marchera jamais !
– Ah oui et pourquoi ? Toi qui est si intelligente…
– Bah enfin, ça ne peut pas marcher, c’est évident, tes fenêtres sont ouvertes !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 septembre 2014, 08:27
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

La bleno

 

Une femme se rend chez son médecin, qui, après l’avoir examinée, lui dit :

– Madame, je vais être franc avec vous : vous souffrez d’une blennorragie.

– Blennorragie ? C’est quoi ça ?

– Eh bien… ça vient du grec…

– Ah, le salaud ! J’aurais dû m’en douter !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 septembre 2014, 08:45
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

La grosse mite

 

C’est un commercial qui s’arrête sur le bord d’une route après une longue journée de travail.
Il rentre alors dans un bar pour prendre un café. Il s’assied à côté d’un homme et ils commencent à discuter.

Au bout d’un quart d’heure le commercial assez curieux demande à son nouvel ami où il a acheté ce si gros attaché-case qu’il tient entre ses jambes et ce qu’il met à l’intérieur. L’homme ouvre alors la mallette et là… Oh! Incroyable. Un animal énorme, une mite géante !

L’homme propose alors au commercial de le suivre un peu plus loin pour lui montrer quelque chose d’encore plus rare. Une fois dehors l’homme sort une vieille lampe rouillée. Le commercial, terre à terre, fait demi tour mais l’homme insiste et lui demande de caresser la lampe. Et là, comme par magie, un génie surgit : « Vous avez droit à un seul voeux… et vite » lui dit le génie.

Le commercial abasourdi, panique et s’empresse de dire : « Heu ! Je voudrais… euh… euh … un milliard ! »

Le génie claque des doigts et disparaît dans une épaisse fumée. Un superbe billard est posé devant eux. Le commercial ne comprend pas et s’énerve : « Mais, il est bouché ou quoi ton génie, je lui demande un milliard et il me donne un billard ! »

Et l’homme lui répond :
« Et moi, tu crois peut-être que je lui ai demandé une grosse mite ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 septembre 2014, 07:57
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

Le smoking

 

Une femme qui vient de perdre son mari dit en sanglotant au croque-mort :
– Son rêve aurait été d’être enterré en smoking mais nous sommes trop pauvres pour en acheter un.

Émus, les employés des pompes funèbres décident de faire quelque chose. Et le lendemain, la dame retrouve son époux vêtu d’un magnifique smoking.
– Ah mon dieu ! Quel bonheur. Combien je vous dois, Messieurs ?
– Rien du tout ! Le hasard a voulu, qu’un client soit mort d’une crise cardiaque en sortant d’un gala en tenue de soirée.
– Mais ça a dû vous donner beaucoup de travail.
– Pensez-vous. On a juste changé les têtes !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
25 septembre 2014, 07:08
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

De retour au japon

 

Un japonais revient d’une tournée d’inspection dans une filiale française de la société dans laquelle il travaille.

Un de ses collègues lui demande :

– Alors, c’était bien la France ?

– Je ne sais pas, je n’ai pas encore fait développer les photos !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 septembre 2014, 09:27
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

L’école de ski

 

Deux gars se présentent à l’école de ski de la station de Valloire :
– Nous aimerions avoir le même moniteur que l’année dernière s’il vous plaît.
– Bien sur, vous connaissez son nom ?
– Non, mais son prénom, c’est Michel.
– Le problème, c’est que j’ai 7 Michel. Il faudrait un signe particulier.

Les deux gars réfléchissent puis l’un d’entre eux  chuchote:
– Il a, c’est sur, un signe particulier : il a DEUX anus.
– Pardon ? Vous en êtes sur ?
– Nous ne l’avons pas vu, mais chaque fois qu’il croisait un collègue, l’autre lui demandait: « Tu t’en sors avec tes deux trous-du-cul ? »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 septembre 2014, 07:56
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1846

A l’abri des regards …

 

Deux amoureux se promènent dans la campagne.

Ils arrivent devant un champ fraîchement moissonné, parsemé de meules de foin, et le garçon entraîne sa compagne à l’abri de l’une d’entre elles .

Dix minutes plus tard, alors qu’ils sont en train de faire l’amour, un officier surgit dans le champ en criant :

– Rassemblement ! L’exercice de camouflage est terminé !

Et toutes les meules de foin s’en vont .



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.