Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
08 décembre 2018, 08:54
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’aspirateur

 

Un représentant en aspirateur débarque chez une vieille dame qui habite une maison isolée au bout du village. Sans lui laisser placer un mot il lui dit :

– Madame, je vais vous faire une démonstration de la merveille des merveilles, le nouvel aspirateur « Cyclone », celui qui aspire tout en quelques secondes ! Où est votre poubelle ? Dans la cuisine ? Je m’en doutais ! Permettez-moi de la prendre…

Il l’emporte dans le salon et vide tout le contenu par terre.

– Ne vous inquiétez pas ! Car à présent, avec l’aspirateur « Cyclone », je vais faire disparaître totalement, jusqu’à la dernière parcelle, toutes ces ordures ! Je m’engage, chère madame, à manger devant vous tout ce qui resterait au sol !

– Attendez, monsieur, dit la vieille dame. Je vais vous chercher du sel et du poivre, parce que je n’ai pas l’électricité.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 décembre 2018, 08:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le chauffeur de taxi

 

Un gars, dans un taxi, veut parler au chauffeur. Il se penche et, pour attirer son attention, lui tape gentillement sur l’épaule.

Le chauffeur jette un cri horrible, s’agrippe au volant et appuie sur l’accélérateur, si bien qu’il sort de la route et va s’écraser sur un platane.

Le pauvre client, tout secoué, s’excuse auprès du chauffeur :
– Je ne voulais vraiment pas vous faire peur, mais que s’est-il passé ?

Le chauffeur répond :
– Ce n’est vraiment pas votre faute. C’est ma première journée comme chauffeur de taxi. Avant je conduisais des corbillards…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 décembre 2018, 10:06
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Sortie de bar

 

Sur le parking du bar. Un gars sort du bar en titubant. Un véritable désastre !
Il lui faut 5 bonnes minutes pour retrouver sa voiture, 5 autres pour trouver la clé, non sans être tombé 2 ou 3 fois.
Au bout du parking, des policiers regardent la scène, médusés. Il faut encore 1 bon moment pour que le gars réussisse à faire démarrer le moteur, qui s’éteint tout de suite après.
Pendant ce temps, ses amis sortent du bar, cognent à sa vitre et lui souhaitent bonne nuit. Ça ne va pas bien pour lui, mais il chante quand même, affalé à sa portière, la fenêtre ouverte… Finalement, au bout d’une bonne demi-heure, il réussit à relancer le moteur, et il commence à rouler.
Immédiatement les policiers allument leur gyrophare, le bloquent avec leur voiture, et le mettent en état d’arrestation. Ils lui demandent alors de souffler dans le ballon, et là, surprise : zéro ! Rien de rien… Pas 1 goutte d’alcool ! Les flics lui demande:

– Mais pourquoi ça vous semblait si difficile de trouver vos clés, de monter dans la voiture et de démarrer ?

– Ah et bien.. ce soir, c’était mon tour de faire semblant…Le temps que les autres puissent partir tranquillement !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 décembre 2018, 08:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Ah ces gosses !!!

 

Un exploitant agricole est réveillé en pleine nuit par du chahut dans son étable. Il s’y précipite et se rend compte qu’une des vaches et en train de mettre bas.

Alors qu’il aide l’animal, l’homme s’aperçoit que son fils age de quatre ans l’a rejoint et qu’il observe la scène avec une curiosité évidente… L’agriculteur hésite un instant et se dit finalement:
– Je vais le laisser regarder et s’il a des questions, je lui répondrais.

Quand l’accouchement se termine enfin et que le petit veau se redresse malhabilement sur ses pattes, l’homme interroge son fils:
– Alors Benoît, tu as des questions ?
– Oui j’en ai une papa, répond le fiston, A quelle vitesse il allait le veau quand il a percuté la vache ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
13 décembre 2018, 09:30
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les clous Lefort

 

La maison Lefort fabrique des clous depuis plusieurs générations. Les ventes sont en baisse et le patron engage une publicitaire jeune et dynamique pour lui faire une publicité pour la télévision.

Après deux semaines de travail, le visionnage a lieu :

La caméra suit un chemin, arrive en haut d’une colline puis fait un zoom arrière. Finalement, on aperçoit le Christ sur la croix en train d’agoniser et apparaît le slogan: «Avec les clous Lefort, ça tient très fort » .

Choqué par ce qu’il vient de voir, le patron explique à la publicitaire que l’image de Jésus sur la croix est trop violente et qu’elle doit revoir sa copie.

Deux semaines passent et le visionnage reprend :

La caméra suit un chemin, arrive en haut d’une colline puis fait un zoom arrière et termine sur un plan fixe d’une croix au sommet de la colline mais sans Jésus cette fois. Puis le slogan apparaît: «Avec les clous Lefort, il tiendrait encore » ….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 décembre 2018, 08:53
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Fais ce que tu veux

 

Marcel et Lucas discutent autour d’un café le lendemain du nouvel an.
– Ben dis donc Marcel tu en fais une tête !
– M’en parle pas ! La nouvelle année commence mal, ma femme veut divorcer.
– Qu’est-ce que tu lui as fait ?
– Mais rien, justement absolument rien je n’y comprends rien !
– Mais enfin vous n’avez pas fêté le nouvel an !
– Bien sûr que si ! Figure-toi qu’hier soir, je sors du café du village, pour une fois pas trop tard, je file chez moi. En arrivant, ma femme m’accueille, habillée seulement de sous-vêtements très sexy et elle tenait deux petites cordes en velours…
Elle me dit : « Pour ce dernier jour de l’année, je t’offre ce petit cadeau, attache-moi et tu pourras faire tout ce que tu veux après… »
… Donc, je l’ai attachée… Et je suis retourné prendre une bière avec mes potes…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
17 décembre 2018, 13:24
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le cadeau

 

Un représentant de commerce rentre chez lui le 24 décembre au soir et trouve sa femme au lit avec le Père Noël.
Furieux il injurie les deux amants, attrape le Père Noël, le jette par la fenêtre ensuite il envoie dans la rue sa tenue et sa hotte et s’adresse à sa femme :
– Comment peux-tu me faire ça ? moi qui avait tant confiance en toi, et un soir de Noël en plus ?

Sa femme lui répond : « Écoute je te comprend mais je ne pouvais pas refuser », et elle lui tend un bout de papier sur lequel est écrit d’une écriture maladroite :
« Cher petit Papa Noël, j’ai 8 ans et mon papa est souvent absent de la maison à cause de son travail, je m’ennuie beaucoup alors au lieu de jouets cette année si je pouvais avoir un petit frère ou une petite sœur en cadeau, je préférerais. Merci Père Noël…Paul. »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
18 décembre 2018, 08:21
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les amis

 

Un mari rentre chez lui, trouve sa femme au lit complètement nue, et aperçoit par la fenêtre une silhouette d’homme qui s’enfuit.

– Espèce de garce ! Ainsi tu me trompes ! Je veux savoir avec qui ! Jean-Claude, mon copain d’enfance ?

– Non.

– Michel, mon copain de régiment ?

– Non .

– Jean-Louis, l’ami avec qui je vais à la chasse ? Ou Gilbert, celui avec qui je joue au tennis ?

– Non, non et non ! S’écrie la femme. J’ai quand même le droit d’avoir mes propres amis !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 décembre 2018, 08:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La mére supérieure

 

La Mère supérieure d’un couvent américain, d’origine irlandaise, a 98 ans. Elle est alitée et en train de mourir.

Les religieuses sont toutes réunies autour d’elle pour prier et pour l’entourer d’attentions dans ses derniers moments.On lui apporte un peu de lait chaud, mais la Mère supérieure refuse même d’y goûter.

Une des religieuses rapporte le verre de lait à la cuisine et se souvient subitement qu’à Noël dernier, un pieux donateur de leur couvent, connaissant l’origine de la Mère Supérieure, a offert une belle bouteille de whisky irlandais à la communauté.

La religieuse retrouve le flacon, l’ouvre et en verse plus qu’une généreuse rasade dans le lait en train de tiédir puis retourne auprès de la mourante.Elle pose le bord du verre sur ses lèvres et tâche de les lui humecter.La Mère Supérieure en boit quelques gouttes, puis une lampée, puis une autre, puis encore une autre, et finit par siffler tout le contenu du verre jusqu’à la dernière goutte.

Très chère Mère, demandent les religieuses affligées à leur Supérieure, voudriez-vous bien nous donner un dernier conseil avant de nous quitter?

La Supérieure se redresse sur son lit comme ressuscitée, son visage est illuminé par une joie qu’on dirait toute céleste, et elle leur répond:
– Ne vendez jamais cette vache!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 décembre 2018, 11:51
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une semaine avant Noël

 

Nous sommes une semaine avant Noël et le Père Noël se prépare fiévreusement pour la distribution des cadeaux pendant que la Mère Noël ne cesse de le harceler pour aller passer une semaine dans le sud. N’en pouvant plus, le Père Noël lui tend un billet d’avion et lui dit:
– Écoute, je n’ai pas le temps d’aller dans le sud. Voici un billet d’avion et vas-y sans moi.

La Mère Noël s’embarque donc seule pour le sud. En débarquant en Martinique, elle tombe sur un beau grand noir bien musclé qui se propose de lui servir d’escorte. Le soir venu, le bel Adonis noir lui propose de la reconduire à sa chambre et ce qui devait arriver arriva. En le déshabillant, Mère Noël constate que l’adonis est aussi un bel étalon qui affiche ses 20 centimètres bien comptés. Elle passe donc la semaine au complet avec lui.

Au moment de reprendre la route du Pôle Nord, elle lui demande:
– Nous avons passé la semaine ensemble mais je ne connais même pas ton nom.
– Vous allez rire, surtout vous la Mère Noël, car bien que je sois noir comme l’ébène, on m’appelle «Neige».

La Mère Noël reprend donc l’avion et rentre au foyer alors que le Père Noël se prépare à faire sa grande tournée. Il lui demande alors:
– Alors, ces vacances au soleil, comment cela s’est-il passé ?
– Ah, ne m’en parle pas. Tu as bien fait de ne pas venir car on a eu 20 centimètres de Neige tous les soirs.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 décembre 2018, 08:57
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le petit rigolo

 

Une jeune professeur d’université rappelle à son Amphi que le lendemain aura lieu l’examen de mécanique.

Elle précise à ses étudiants qu’aucune absence ne pourra être tolérée sans motif sérieux, du type accident, grave maladie ou décès d’un proche…

Au fond de l’auditoire Joël André, un jeune rigolo, demande alors :
– Et en cas de très grande fatigue pour activité sexuelle débordante ?

Tout l’auditoire éclate de rire.

Quand le silence est enfin rétabli, le professeur sourit à l’étudiant et lui répond doucement :
– Vous écrirez avec l’autre main…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 décembre 2018, 20:09
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le bon politicien

 

Au cours d’une réception, un jeune homme de bonne famille est présenté au Sous-préfet de sa circonscription.

Malgré sa timidité notoire, il s’adresse au Sous-préfet et lui demande :
« Pardon, Monsieur le Sous-préfet, m’autoriseriez-vous à vous poser une question » ?

Le Sous-préfet le toise et répond :
« Naturellement, jeune homme, je vous écoute ».

Le jeune homme :
« Voilà. J’aimerai faire carrière dans la politique. Auriez-vous quelques conseils à me donner » ?

Le Sous-préfet :
« Jeune homme, répondez tout d’abord à quelques une de mes questions et, à mon tour, je vous conseillerais. Qui vous paye vos études » ? Qui vous paye votre logement d’étudiant et qui subvient à votre alimentation » ?

Je jeune homme :
« Les études sont réglées par mes parents. Quant au logement et à ma nourriture, c’est ma grand-mère maternelle qui s’en charge ».

Le Sous-préfet :
« Bien, Jeune homme. Mais dites-moi, disposez-vous d’une voiture personnelle et qui vous l’a fournit ? Et l’argent de poche pour vos loisirs, d’où provient-il » ?

Le jeune homme :
« Oui, Monsieur le Sous-préfet, c’est mon frère ainé, directeur d’une concession de voitures de luxe allemandes qui m’en a offert une et en fait assurer l’entretien par l’atelier attenant à sa concession. Pour mes loisirs, c’est mon parrain, le frère de papa, qui m’envoie un mandat assez conséquent chaque début de mois ».

Le Sous-préfet :
« Alors, jeune homme, ne vous faites pas de soucis. Dès lors que vous ne vivez qu’avec l’argent des autres, vous êtes déjà bien ancrés dans une prometteuse carrière politique »…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 décembre 2018, 20:24
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une tite dernière pour cette soirée de Noël !

Et j'en profite pour vous souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d'année.

 

C'est l'histoire d'un commercial qui part en voyage d'affaire pendant les fêtes de Noël. 

Pendant son voyage, il décide d'envoyer un cadeau à sa femme restée en France.
Le colis arrive alors chez son épouse. Elle l'ouvre. C'est un pantalon sur lequel est écrit sur la jambe droite : "Joyeux Noël" et sur la jambe gauche : "Bonne Année". 
Au téléphone, sa femme le remercie pour son cadeau et rajoute :
- J'espère que tu viendras me faire la bise entre les fêtes... 



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 décembre 2018, 08:10
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Repas de famille

 

Une famille est en train de déjeuner.

La petite fille de 10 ans ne mange pas beaucoup, et elle garde le nez dans son assiette … Au bout d’un moment, elle dit :
– J’ai quelque chose à vous annoncer.

Le silence se fait et tous écoutent attentivement.
– Je ne suis plus vierge, et elle se met à pleurer.

De nouveau un long silence…et puis…le père s’adresse à sa femme :
– C’est de ta faute, toujours habillée super sexy et trop maquillée, tu crois que tu es un exemple pour ta fille ? Toujours à te vautrer sur le canapé… C’est lamentable, c’est comme ça que les problèmes arrivent !

A son tour, la femme s’adresse à son mari :
– Et toi, tu crois que tu es un exemple ? à gaspiller ta paie avec des pétasses qui viennent parfois te raccompagner jusque devant la maison. Tu crois que tu es un exemple pour ta fille de 10 ans ?

Et le père de continuer :
– Et sa grande sœur, cette bonne à rien, avec son copain chevelu et drogué, toujours en train de se tripoter dans tous les recoins de la maison, tu crois que c’est un exemple ?

Et ça continue comme ça…

La grand-mère prend sa petite fille par les épaules pour la consoler et lui demande :
– Alors ma petite fille, comment cela est-il arrivé ?

Et la petite de répondre en étouffant ses sanglots :
– C’est le curé…

La grand-mère :
– Comment ça le curé ?
– Le curé a choisi une autre fille pour faire la vierge dans la crèche…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 décembre 2018, 09:13
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Combien de fois ?

 

Fatigué par une journée de travail particulièrement pénible, un homme qui regagne son domicile au volant de sa voiture se fait traiter de cocu par un autre automobiliste. Et ce mot le taraude pendant tout le trajet, au point qu’en arrivant chez lui il demande d’entrée à sa femme, hors de lui :

– Combien de fois m’as-tu trompé depuis qu’on est mariés ? Combien de fois ? Allez, réponds !

Elle le regarde abasourdie et lui lance :

– Tu ferais mieux d’aller prendre une douche froide…

Il sort de la pièce en claquant la porte, puis se dit qu’après tout une bonne douche le détendra.
Et un quart d’heure plus tard, il revient calmé en disant :

– Chérie, excuse moi pour tout à l’heure j’étais énervé. Pour me faire pardonner, veux-tu que nous allions au cinéma et au restaurant ?

Alors elle met le doigt sur la bouche en murmurant :

– Chut ! Ne me trouble pas. Je compte …



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.