Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (48)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
22 décembre 2014, 07:11
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La bêtise

 

Après des années, deux anciennes amies se retrouvent :

– Tu te souviens, dit l’une d’elles, de ce grand blond qui nous emmenait dans sa voiture de sport.

– Oh oui ! répond l’autre. Il voulait à tout prix m’épouser. Il m’avait même dit qu’il ferait une bêtise si je lui disais « non ».

– Ah bon, dit la première, l’air pincé. Eh bien, figure-toi qu’il m’a épousée !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 décembre 2014, 07:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’heure

 

Deux gars discutent dans un bar :
– Hé l’ami, t’as l’heure ?
– 17H30.
– Merci. Dis je me demandais, comment tu ferais toi, pour savoir l’heure sans une montre ?
– Ben je me repèrerais à la position du soleil, ou bien en regardant la télé ou la radio…
– Oui mais si tu n’as rien de tout ça et qu’il fait nuit ?
– Et bien je me repérais à la position de la lune et au nombre d’étoiles dans le ciel (il est variable selon les heures).
– Et s’il fait nuit noire et que c’est la nouvelle lune, hein ? T’as plus rien pour te repérer ?
– Si ! Dans ce cas-là, j’ai mon clairon !
– Ton clairon ?
– Ben oui ! La nuit, quand je veux savoir l’heure qu’il est, j’ouvre la fenêtre de chez moi et je me mets à jouer du clairon dehors.
– Et alors ?
– Et alors, y a toujours un gars qui se met à gueuler :
« BORDEL, MAIS QUI C’EST L’IDIOT QUI JOUE DU CLAIRON A 2H DU MATIN ? »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 décembre 2014, 06:32
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Leçon de chose

 

Une femme et son époux discutent avant de dormir, de leur fils qui doit les quitter le lendemain afin de faire son service militaire.

– Tu sais chéri, comme notre fils n’est pas très au courant des choses de la vie (il n’a que 21 ans), ce serait bien si tu pouvais lui glisser un mot a propos de tu sais quoi, avant son départ. Sinon, il risque de se faire taquiner par ses nouveaux copains dans l’armée.

– Tu as raison. Le courage m’a toujours manqué jusqu’à présent, mais demain au réveil je lui en parlerai.

Le lendemain matin, l’homme tente de parler à son fils mais les mots lui restent dans la gorge.

Il accompagne donc son fils à la gare se promettant bien de lui en glisser un mot avant son départ. Il prend un verre au bar avec son fils en attendant le train et s’apprête à tout lui dire mais n’y arrive toujours pas.

Pendant que son fils monte dans le train, le papa se sent coupable d’avoir échoué dans son rôle de père et se met à courir vers le train qui se met à rouler. Sentant qu’il va enfin se libérer d’un poids énorme il crie à son fils qui a sorti sa tête par la fenêtre :

– LE PÈRE NOËL N’EXISTE PAS.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
25 décembre 2014, 07:36
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le cadeau de noël

 

Un commercial est parti en voyage d’affaire pendant les fêtes de Noël.
Pendant son voyage, il décide d’envoyer un cadeau à sa femme restée en France.

Le colis arrive alors chez son épouse. Elle l’ouvre. C’est un superbe pantalon sur lequel est écrit sur la jambe droite : « Joyeux Noël » et sur la jambe gauche : « Bonne Année ».

Elle s’empresse d’appeler son mari au téléphone, pour le remercier pour son cadeau et lui dit d’un ton enjôleur :
– J’espère mon chéri que tu viendras me faire la bise entre les fêtes…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 décembre 2014, 05:56
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La méteo des neiges

 

Une blonde et son mari sont réveillés tous les matins par le radio-réveil à 7 heures qui présente la météo :
« Chers auditeurs nous vous signalons qu’une forte chute de neige de 10 cm est prévue aujourd’hui… Nous vous demandons de garer votre véhicule côté pair pour faciliter le passage du chasse-neige. »

La femme se lève d’un bond et court déplacer son véhicule côté pair !

Le lendemain matin, 7 heures, le radio-réveil se met en marche :
« Chers auditeurs nous vous signalons qu’une forte chute de neige de 20 cm est prévue aujourd’hui… Nous vous demandons de garer votre véhicule côté impair pour faciliter le passage du chasse-neige. »

La blonde se lève d’un bond et court déplacer son véhicule côté impair !

3ème jour, 7 heures du matin, le radio-réveil se met en marche :
« Chers auditeurs nous vous signalons qu’une forte chute de neige de 30 cm est prévue aujourd’hui… Nous vous demandons de garer votre véhicule côté pair pour faciliter le passage du chasse-neige. »

La blonde se lève d’un bond et court déplacer son véhicule côté pair !

4ème jour, 7 heures du matin, le radio-réveil se met en marche :
« Chers auditeurs nous vous signalons qu’une forte chute de neige de 40 cm est prévue aujourd’hui… Nous vous demandons… » Mais une subite coupure de courant empêche la suite de l’émission !!!

La blonde affolée demande à son mari comment elle va faire pour savoir de quel côté il va falloir garer la voiture !

Le mari se tourne vers elle en la regardant avec beaucoup de compassion : « Chérie, et si ce matin tu laissais la voiture au garage… »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 décembre 2014, 07:08
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La vie de tous les jours

 

Être au bout du rouleau : Situation très peu confortable, surtout quand on est aux toilettes.

Facebook : Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule.

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin.

Mozart : Célèbre compositeur que l’on écoute le plus souvent dans les pizzerias car on sent bien que mozzarella.

Sudoku : Qui à le Sudoku à le nord en face.

Porte-clefs : Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs d’un coup au lieu de les perdre une par une.

Cravate : Accessoire servant à indiquer la direction du cerveau de l’homme.

Le coiffeur : Seul endroit où les Bleus peuvent espérer une coupe.

Voiture : Invention ingénieuse, permettant de contenir 110 chevaux dans le moteur et un âne au volant.

Parents : Deux personnes qui t’apprennent à marcher et à parler pour ensuite te dire de t’asseoir et à te taire.

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant « passer un week-end de [censored] ».



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
28 décembre 2014, 07:36
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les cacahuètes

 

Dans un bus rempli de petits vieux en pèlerinage à Ste Anne de Beaupré, une mamie tapote sur l’épaule du chauffeur, et lui tend une bonne poignée de cacahuètes.
– Merci, j’avais un petit creux.
– Ça me fait plaisir.

Cinq minutes plus tard, elle lui en offre encore. Et encore. Au bout d’une dizaine de poignées, le chauffeur lui demande…
– Mais vos amis n’en veulent pas ?
– Oui, mais voyez-vous, avec nos dents, on ne peut pas les mâcher. Y’a que le chocolat autour, qu’on aime…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 décembre 2014, 13:06
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le canard en sauce

 

Un homme rentre chez lui et dit à sa  femme qu’il prend une douche et part aussitôt pour un dîner d’affaires  de dernière minute.

Sa femme a un doute et profite qu’il est sous la  douche pour lui faire les poches. Elle y découvre un petit mot  :

« Mon  amour, je t’attends ce soir. Je te cuisinerai ton canard en sauce, Celui  dont tu raffoles tant… »

L’épouse ne se décourage pas et décide de sortir le grand jeu  :
Le déshabillé sexy, maquillage, parfum envoûtant, le tout  accompagné d’une  posture plutôt engageante.

Le mari, stupéfait, se jette  immédiatement sur sa femme et  lui fait l’amour avec une passion oubliée depuis longtemps et renouvelle  même… son exploit à deux reprises!

Tout à coup, il se souvient de son mensonge et comprend qu’il  est obligé d’aller à son soi-disant repas d’affaires afin d’éviter de mettre la puce à l’oreille à son  épouse.

Épuisé, il se  rend chez sa maîtresse et lui annonce d’entrée qu’il est éreinté par une  journée de travail et qu’il va juste  manger et repartir tôt.

Le repas terminé, il s’endort et la  jeune femme vexée et douteuse fouille  dans ses poches et découvre son petit  mot doux sur lequel l’épouse a ajouté ceci :

« Je vous envoie le canard, Mais je crains qu’il n’ait plus de sauce. »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 décembre 2014, 07:53
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Lifting

 

Une femme mure, égocentrique et aisée décide de se faire un lifting.

Elle fait donc la « tournée » des chirurgiens esthétiques et porte finalement son dévolu sur un médecin qui lui promet monts et merveilles grâce à une technique révolutionnaire.

Le chirurgien lui explique le déroulement de l’opération :
– Je vais placer une vis derrière chacune de vos oreilles. Ainsi, à chaque fois que vous en ressentirez le besoin, vous tournerez les vis d’un quart de tour pour tendre un peu votre peau…

L’opération se déroule parfaitement et la dame est ravie.

Et de temps à autres, elle donne un petit tour de vis, histoire d’être toujours parfaitement liftée.

Mais après quelques années, elle se prend à noter des poches de plus en plus importantes sous ses yeux, poches qu’elle ne parvient pas à « gommer » malgré les vis…

Furieuse, elle retourne voir le docteur pour lui demander des explications.

Le chirurgien répond :
– Madame, ce ne sont pas des poches que vous avez sous les yeux, ce sont vos seins. Et si vous n’arrêtez pas de tourner ces vis, vous aurez bientôt de la barbe…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
31 décembre 2014, 08:56
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Fais ce que tu veux

 

Marcel et Lucas discutent autour d’un café le lendemain du nouvel an.

– Ben dis donc Marcel tu en fais une tête !

– M’en parle pas ! La nouvelle année commence mal, ma femme veut divorcer.

– Qu’est-ce que tu lui as fait ?

– Mais rien, justement absolument rien je n’y comprends rien !

– Mais enfin vous n’avez pas fêté le nouvel an !

– Bien sûr que si ! Figure-toi qu’hier soir, je sors du café du village, pour une fois pas trop tard, je file chez moi. En arrivant, ma femme m’accueille, habillée seulement de sous-vêtements très sexy et elle tenait deux petites cordes en velours…
Elle me dit : « Pour ce dernier jour de l’année, je t’offre ce petit cadeau, attache-moi et tu pourras faire tout ce que tu veux après… »

… Donc, je l’ai attachée… Et je suis retourné prendre une bière avec mes potes…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
01 janvier 2015, 14:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le jour de mon anniversaire

 

Un jour j’ai rencontré un gentil Monsieur et nous sommes tombés amoureux. Nous devions nous marier, alors j’ai cessé de manger mon plat préféré… Les fèves au lard.

Quelques mois plus tard, le jour de mon anniversaire, je suis tombée en panne sur le retour pour la maison. J’ai donc appelé mon mari pour le prévenir que je serais en retard, car il me fallait marcher jusqu’à la maison.

En marchant, je passe devant un petit resto d’où émane une odeur de fèves au lard à laquelle je ne peux résister. Vu les kilomètres qu’il me reste à marcher, je me dis que les « effets » seraient sûrement passés avant d’arriver à la maison. Alors je m’arrête et, sans m’en apercevoir, j’avais bouffé trois grandes portions de fèves au lard.

A mon arrivée, je fus surprise de voir mon mari déjà rentré, tout excité de me voir et qui s’exclame: « Chérie, j’ai une surprise pour le souper ce soir ».

Alors il met un foulard sur mes yeux et me fait asseoir à table. En m’asseyant, le téléphone sonne juste comme il allait me retirer le foulard. Il me fait promettre de ne pas y toucher avant qu’il ne revienne et va répondre.

Les fèves que j’avais avalées me faisaient toujours effet (du tonnerre) et la pression devient intenable; alors mon mari n’étant pas dans la pièce, j’en ai profitai. Je bougeai mon poids sur une jambe et en échappai un. Non seulement il était bruyant, mais l’odeur était comme celle d’un camion de rebuts passant sur une mouffette !

Je pris ma serviette de table pour faire circuler l’air autour de moi vigoureusement. Balançant mon poids sur l’autre jambe, j’en évacuai trois de plus. L’odeur était pire que le chou cuit.

Attentive à la conversation de mon mari dans l’autre pièce, je continuai ainsi durant quelques minutes. Le plaisir était indescriptible. Alors que les salutations au téléphone signalaient la fin de ma liberté, de nouveau j’aérai autour de moi avec ma serviette, la replaçai sur mes genoux et me croisai les mains, soulagée et fière de moi.

Mon visage reflétait l’innocence au retour de mon mari qui s’excusa d’avoir été aussi long. Il me demanda si j’avais triché et regarda autour de lui; je lui assurai que non.

C’est alors qu’il retira le foulard et que douze invités assis autour de la table crièrent en chœur:

« Bon Anniversaire ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 janvier 2015, 08:22
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Querelle de village

 

Le patron d’un bar situé en face d’un cimetière fait poser une pancarte à l’entrée de son établissement indiquant « On est bien mieux ici qu’en face ! » pour distraire ses clients.

Et en effet cela fait bien rigoler les habitués du troquet.

Le curé du village supplie le tenancier de retirer sa pancarte, mais en vain.

Quelques jours plus tard, on peut lire sur une pancarte à l’entrée du cimetière : « Les gens d’ici viennent d’en face »…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 janvier 2015, 08:21
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Comment caresser une femme en France

 

Comment caresser une femme en parcourant 21 départements Français ?

Il faut d’abord s’en faire une Allier, s’assurer qu’elle est Seine et bien en Cher et que Savoie vous séduit.

Lorsqu’on sent son Eure venue, on commence par lui caresser le Haut-Rhin puis on descend vers le Bas-Rhin.

On contourne alors l’Aisne pour entrer dans la Creuse.

La, ça se Corse, on trouve quelque chose de bien Doubs .

Sans perdre le Nord, et pour gagner ce Paris, on attend que ça Vienne et si on ne se débrouille pas comme un Manche, on peut entrer enGard et y rester jusqu’à l’Aube.

En Somme, il ne s’agit Pas-de-Calais ni de s’endormir comme un Loire si l’on veut devenir un Hérault de l’amour.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 janvier 2015, 11:35
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Allez une deuxième en bonus aujourd'hui cheesey.png

 

Une femme se promène et rencontre un prêtre.
- Bonjour Madame, je vous ai bien marié il y a deux ans ?
- Oui Monsieur le curé.
- Avez-vous des enfants ?
- Non ! Monsieur le curé, nous essayons en vain d'en avoir depuis notre mariage. ...
Le curé répond :
- Je vais à Rome la semaine prochaine et j'allumerai un cierge pour vous.
Huit ans plus tard, elle croise de nouveau le curé devenu évêque maintenant.
- Comment allez-vous ? lui demande t-il.
- Très bien.
- Avez-vous des enfants ?
- J'ai 3 paires de jumeaux et 4 filles en plus, soit un total de 10 enfants.
- Ah oui !?!?! Et comment va votre mari ?
- Très bien.. Il est en voyage. Il est parti à Rome éteindre votre [censored] de cierge ...



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 janvier 2015, 07:19
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le miracle

 

Un couple ne peut pas avoir d’enfant; la femme est à l’église, en pleurs.

Le curé lui demande :
– Qu’est-ce qu’il y a, Maryvonne ?
– Monsieur le curé, ça fait six ans qu’on essaie d’avoir un enfant et rien à faire, on n’y arrive pas !..

Le curé lui dit : « Il y a un car qui va à Lourdes la semaine prochaine ; on ne sait jamais, vas-y !  »

Au retour de Lourdes, miracle : Maryvonne se trouve enceinte.

Deux ans plus tard, elle retourne à l’église, en pleurs.
– Mais qu’est-ce que tu as encore, Maryvonne ?
– On voudrait un deuxième enfant mais y’a rien à faire, on n’y arrive pas.
– Il y a un car pour Lourdes la semaine prochaine, lui dit le curé. Vas-y, ça a bien marché la première fois.
– Bien sûr, dit Maryvonne…….Mais est-ce que ce sera le même chauffeur ???



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.