Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (27)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
07 août 2013, 11:39
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
A l'hôpital, une belle jeune femme attend dans le couloir sur sa civière avant d'être conduite au bloc opératoire pour subir une petite intervention. Elle s'inquiète un peu quand même, d'autant plus que l'heure tourne.

Un type en blouse blanche s'approche, relève le drap qui la recouvre et examine son corps nu. Il rabat le drap, s'éloigne vers d'autres blouses blanches et discute.

Un deuxième en blouse blanche s'approche, relève le drap et l'examine. Puis il repart.

Quand le troisième blouse blanche approche, lève le drap, et la scrute, la jeune femme s'impatiente :" C'est bien beau toutes ces auscultations, mais quand allez-vous m'opérer ?"

L'homme en blouse blanche hausse les épaules :" J'en ai aucune idée, nous on repeint le couloir. "

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 août 2013, 07:35
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La photo

 

Après une belle nuit d’amour, une jeune homme se tourne sur le côté et aperçoit la photo d’un autre homme sur la table de nuit. Bien sûr il est un peu inquiet.

- C’est ton mari ? demande t’il à sa jolie compagne.

- Mais non, idiot ! Lui répond-t-elle en se blottissant contre lui.

Son regard reste inexorablement attiré par cette photo alors il insiste :

- Ton petit ami alors ?

- Mais non ! pas du tout, dit-elle en lui mordillant l’oreille.

- Bon … Mais, alors c’est qui ?

Devant tant d’insistance elle finit par lui murmurer à l’oreille :

- C’était moi avant l’opération !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 août 2013, 07:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

En pleine cambrousse française, un gars en voiture passe devant une ferme au moment où le coq a décidé de traverser. Et ……Paf le coq, forcément.

Le conducteur, tout désolé, récupère le coq écrabouillé sur la route et va trouver le fermier pour « faire un geste ».

En trouvant le fermier dans la cour de ferme, il lui dit un peu nerveusement :
- J’ai tué votre coq … Permettez-moi de le remplacer !

Et le paysan lui répond :
- Allez-y… les poules sont là-bas derrière.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 août 2013, 06:34
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La blague du jour

C'est l'histoire d'un mec qui va aux toilettes dans un bar. La première est occupée et il entre dans la deuxième.

A peine se met-il sur la cuvette qu'il entend :

- Salut ! Comment ça va ?

Surpris, il se dit que c'est un drôle d'endroit pour lier d'amitié avec quelqu'un, mais bon, on ne choisit pas...

- Euh.!.!! ça va, dit-il embarrassé.

- Qu'est-ce que tu fais de beau ?

- Ben, je fais comme toi, ... caca...

Et là, il entend :

- Ecoute, je te rappelle plus tard, il y a un con à côté qui répond à toutes mes questions ! 



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 août 2013, 05:32
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Jean-Louis

 

- Ça a marché  ton flirt avec Jean-Louis ? demande une étudiante à une copine.

- Non il est vraiment trop timide, il en fini par être idiot !

- Comment ça ?

- Et bien hier nous sommes sortis ensemble et on s’est retrouvés seuls sur un banc…

Après un long silence ,il m’a murmuré à l’oreille « Je t’aime » en posant une main sur mon genou.

Pour l’encourager je lui ai susurré « Plus haut »….

Alors il m’a hurlé à l’oreille « JE T’AIME ».



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 août 2013, 09:06
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Un gars rencontre un de ses copain, ce dernier est pas mal amoché, il a un oeil et une joue bleue.
Son copain lui demande:
- Qu'est qu'il t'arrive mon ami?
Le gars lui répond:
- J'ai reçu un coup au visage.
- Qui t'as fait ça?
- Ma femme.
- Ta femme? Quand? Comment? Pourquoi?
- Je suis derrière ma femme, qui porte une jupe courte, qui se penche dans le congélateur devant moi. Je vois apparaître le string et la boule de fesse, je perds le contrôle, j'agrippe ma femme, je tasse le string et je la prends par derrière. Ce que je me souviens c'est d'avoir reçu un coup de jarret de porc congelé au visage.
- Est-ce que c'était la première fois que tu faisais ça à ta femme?
- Au supermarché, oui 

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
13 août 2013, 07:52
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Quel est le comble pour un agent de police?
Souffrir de troubles de la circulation. 

Quel est le comble d'un coq ?
- C'est d'avoir la chair de poule. 

 

Quel est le comble pour un cycliste ?

- C'est de se faire recycler !

 

 



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
14 août 2013, 06:35
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

C’est l’histoire d’un prof d’économie dans une université Anglaise qui avait la fâcheuse tendance de toujours raconter des blagues salaces et de faire des insinuations grivoises.

Lassées d’être toujours prises pour cible, un groupe d’étudiantes décida qu’à la moindre allusion à tendance sexuelle, elles se lèveraient et quitteraient l’amphi en signe de protestation.
Néanmoins, un garçon ayant entendu les filles élaborer leur plan et voulant fayoter raconta tout au professeur.

Au cours suivant qui parlait de l’économie française, le professeur plaça judicieusement cette phrase: « Vous savez que malgré un taux de chômage élevé, la France a encore besoin de main d’oeuvre… On sait, par exemple, qu’il y a une pénurie de prostituées à Paris… »

À ces mots, les filles ayant décidé la rébellion se regardèrent, opinèrent du chef et se levèrent toutes en même temps pour quitter la salle…
… Et le professeur, les observant d’un air innocent leur dit bien fort:
- Allons mesdemoiselles, inutile de vous presser ! Le prochain avion pour Paris ne décolle pas avant ce soir… 



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 août 2013, 05:40
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le pyjama bleu en soie

Un vendredi soir au bureau, un homme téléphone à sa femme et lui dit :

- Quelque chose de super vient d’arriver. Le patron a proposé d’emmener les cadres les plus méritants qui le souhaitent pour une semaine de pêche dans le marais poitevin. Ça va être excellent pour ma carrière car le patron est un fou de pêche au brochet.
On part dès ce soir, alors prépare-moi ma valise et mon équipement de pêche ; n’oublie pas de prendre mon pyjama bleu en soie. Je passe à la maison dans une heure pour tout prendre.

Une heure plus tard, le gars passe en coup de vent chez lui, il embarque le tout, dit au revoir à sa femme et se barre.

Une semaine plus tard, il est de retour.

Sa femme lui demande :

- Alors, ta semaine de pêche s’est bien passée, chéri ?

- Oh oui, c’était génial… Mais dis-moi, tu as oublié de me préparer mon pyjama bleu en soie.

- Ah mais non, répond la femme. Je l’ai placé dans ta boîte à appâts !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
16 août 2013, 08:36
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Un Anniversaire mémorable

Je me suis réveillé ce jour et j’avais 50 ans.

Je ne me sentais pas très bien mais j’espérais que ma femme me souhaiterait joyeux anniversaire. A ma déception, elle ne m’a même pas dit bonjour.

Au petit déjeuner mes enfants ne m’ont pas parlé.

Arrivé au bureau, ma secrétaire m’a dit : « joyeux anniversaire !! ». J’étais heureux car au moins elle s’était rappelée de moi, mais à ma grande tristesse, mes collègues ne s’étaient pas rappelés.

A midi, ma secrétaire m’a dit : « Pourquoi ne pas manger ensemble ? », j’ai dit que c’était la plus belle chose qu’on m’avait proposé ce jour. Nous sommes partis prendre des verres, et manger ensemble.

Sur le chemin du bureau, elle m’a dit pourquoi retourner au boulot si tôt un tel jour et me proposa de passer chez elle.

Arrivés chez elle, elle m’a offert un verre et m’a dit : « Ça ne te dérange pas que je me mette à l’aise ? »
J’ai répondu : « Quelle question ! »…Dans ma tête je me disais que ce serait peut-être la dernière fois que j’aurais l’occasion de coucher avec une jeunette.
Elle rentra dans sa chambre et sortit avec un énorme gâteaux et derrière elle il y avait ma femme, mes enfants, mon patron et mes collègues …

…Et moi j’étais comme un con, à poil dans son salon !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
17 août 2013, 06:58
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Psychotérapie

- Docteur, j’ai un problème. Tous les soirs, quand je suis au lit, j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un caché dessous. Alors, je me relève pour regarder sous le lit, et, bien sûr, il n’y a personne. Je me recouche, mais au bout d’un moment, je me dis que je n’ai peut-être pas bien regardé. Alors je me relève pour vérifier de nouveau, sans résultat bien entendu. Bref, j’ai beau me dire que c’est idiot, je ressens toujours le besoin de m’assurer que personne n’est caché sous le lit. Docteur, tout ça me pourrit la vie, pouvez-vous faire quelque chose ?

- Hum… Je vois… obsessionnel compulsif… Comptez quatre ans d’entretiens de psychothérapie, à raison de trois séances par
semaine, et je vous guéris de votre obsession.

- Euh… Combien ça va me coûter, Docteur ?

- 60 euros par séance. Donc, 180 euros par mois, 2160 euros par an et donc 8700 euros au
final

- Euh… je crois que je vais réfléchir…

Six mois plus tard, le psychiatre rencontre le type dans la rue, par hasard :
- Alors ? Pourquoi n’êtes-vous jamais revenu me voir ?

- 8700 euros ? Mon livreur de pizza m’a résolu mon problème, pour seulement 30 euros !

- Votre livreur de pizza ?? Vraiment ?? Et comment a-t-il fait ?

- Il m’a conseillé de scier les pieds de mon lit !!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
18 août 2013, 08:20
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les deux bons potes

C’est deux copains commerciaux qui ne s’étaient pas vus depuis bien longtemps.

Ils viennent de fêter leurs retrouvailles dans un bar et, déjà bien atteints par l’alcool, ils décident d’aller prendre le dernier verre chez celui qui habite le plus près. Il est déjà plus d’une heure du matin, lorsqu’ils se présentent à la porte de la maison et madame doit dormir, ils essaient alors de ne pas faire de bruit.

Pendant que l’un va à la cuisine chercher des bières, l’autre part à la recherche les toilettes pour vider une vessie plus que pleine…
Mais, au détour d’un virage de couloir mal négocié, il confond toilettes et chambre à coucher et ouvre la mauvaise porte. Il referme aussitôt mais a le temps de remarquer que la femme de son ami n’est pas seule dans le lit…

Sur la pointe des pieds, il rejoint la cuisine et dit à son pote : « Dis-donc, il y a un type dans ton lit avec ta femme ! »

Et son pote de lui répondre : « Chuuuut, ne le réveille pas, il ne reste plus que deux bières dans le frigo ».



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
19 août 2013, 07:59
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le françouet

C’est le Mathieu sur son tracteur qui traverse le village. Il décide, avant de rentrer a la maison de s’en jeter un au troquet, chez l’Emile. En attendant qu’on lui serve son verre il s’aperçoit qu’un type le regarde intensément avec un air amusé.

Mathieu finit par lui demander pourquoi il le regarde comme ça .
- Ben alors Mathieu tu ne me reconnais pas ?
- Ben, non !
- Je suis François.
- Françouet ? celui qu’y a épousé la Thérèse ?
- Mais oui !
- Vingt Dieux, l’Françouet, j’t'avions pas r’connu ! et qu’est que tu d’viens ? T’es habillé comme un ministre.
- Ah, mais je suis à Paris, la bas on m’appelle FrancOlS, je suis dans les affaires, je fais des affaires à la Bourse.
- Et c’est quoi tes affaires à la bourse ?
- Oh, c’est très simple, je reste chez moi, je téléphone pour donner des ordres, puis je monte sur la terrasse, je contemple Paris, puis je donne d’autres ordres de bourse, puis souvent je remonte sur la terrasse, puis voilà quoi, je passe ma journée à ça.

Mathieu rentre chez lui, et dit à sa Marie :
- Devines qui je viens de rencontrer ? … L’Françouet !
- Celui qu’y a épousé la Thérèse ?
- Oui, mais maintenant qu’il est à Paris il s’appelle FrancOUA et la Thérèse elle s’appelle Therrasse.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 août 2013, 07:13
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Victor Hugo

Un homme et sa femme, une blonde, sortent au restaurant pour fêter leur dixième anniversaire de mariage.
Alors que le serveur s’approche pour leur remettre les menus, la blonde lorgne le contenu des assiettes sur les tables voisines pour trouver l’inspiration.

Tout à coup, elle donne un petit coup de pied discret à son mari :
- Chéri, retourne-toi et regarde. Je crois que c’est Victor Hugo à la table à coté…

L’homme se retourne machinalement et répond d’un air consterné :
- Chérie, tu sais bien que Victor Hugo est mort depuis longtemps.

La blonde en proie au doute réplique :
- Tu es sûr ?

Mais quelques secondes plus tard, elle donne un autre coup de pied à son mari
- Non, regarde… Il a bougé !!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 août 2013, 07:26
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
C'est une brave dame lassée du peu d'intérêt que lui porte son mari depuis sa mise à la retraite depuis 10 mois, se décide d'aller demander conseil à son médecin et, après avoir bien abordé le sujet le docteur prescrit une pilule miracle pour la libido et demande à sa cliente de le tenir au courant de la suite des événements. A savoir que cette pilule devait être placée dans les aliments ou dans une boisson.
Même pas trois jours après la consultation voici que la dame arrive chez le docteur pour lui donner un condensé de ce qu'elle avait vécu.
- Déjà ! dit le médecin, vous avez l'air d'une épouse satisfaite, racontez-moi la façon dont tout ceci s'est déroulé? Je crois avoir trouvé le bon remède.
- Ben, EUH! EUH! c'était extra, il m'a pris sur la table, je n'ai même pas eu le temps de dire ouf, il m'a fait tourner, il a cassé tous les verres, déchiré la nappe.
- Ah bon, mais comment vous avez fait?
- En prenant l'apéro je lui ai mis la pilule dans son verre de Wisky sans qu'il ne s'en aperçoive et, même pas cinq minutes après Euh! Euh!
- Vous voyez il n'y a pas que de mauvais médecin. je suis très content d'avoir pu remettre votre couple en harmonie.
- C'est certain Docteur, mais je ne sais pas si on nous acceptera de nouveau dans ce restaurant !


***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.