Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 7
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (32)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
29 août 2014, 08:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Congès de maternité

 

A la cantine de l’entreprise, plusieurs employées discutent sur le fait de savoir si une femme, lorsqu’elle a un bébé, doit s’arrêter de travailler ou non.

- Moi, dit l’une, je pense qu’un petit enfant a besoin de la présence de sa mère. Alors, priorité au gosse…

- Pas d’accord ! fait une autre. Dès qu’on peut reprendre le boulot, il faut le faire si on en a envie, ça ne pose aucun problème à l’enfant. regardez l’exemple de la Vierge Marie…

- Mais t’es malade ! La Vierge Marie n’a jamais travaillé ! s’exclament les autres.

- Vous avez tort, les filles ! C’est écrit dans l’Évangile : elle a mis son fils à la crèche.



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
30 août 2014, 08:16
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

En revenant de l’école

 

Un couple de personnes âgées vient de fêter son soixantième anniversaire de mariage.

Ils s’étaient connus amis d’enfance et décide de venir se promener main dans la main dans le quartier de leur jeunesse; ils veulent revoir leur ancienne école.

La grille n’étant pas fermée, ils entrent et retrouvent le vieux pupitre qu’ils avaient partagé, et sur lequel Louis avait gravé : « Je t’aime, Claire. »

En revenant à la maison, un sac tombe d’un fourgon blindé presque à leurs pieds. Claire le ramasse et l’emporte à la maison. Là, elle l’ouvre et compte… cinquante mille Euros !

Louis déclare : « Nous devons le rendre !»
Claire dit : « Qui trouve garde. » Elle remet l’argent dans le sac et le cache dans le grenier.

Le lendemain, deux policiers viennent enquêter dans le quartier. Ils frappent à leur porte.
« Pardon, n’auriez-vous pas trouvé un sac qui est tombé d’un fourgon blindé hier ? »

Claire dit : « Non !»
Louis : « Elle ment. Elle l’a caché dans le grenier ».
Claire : « Ne le croyez pas, il est sénile ».

Les agents se tournent vers Louis et lui demandent : « Voulez-vous nous raconter l’histoire depuis le début. »
Louis : « Bien ! Claire et moi revenions de l’école, hier… »

Le premier agent se tourne alors vers son collègue et lui dit : « Allez viens, on s’en va ….! »



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
31 août 2014, 08:32
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Le partage

 

Un vieux couple entre lentement chez Macdonald, par une froide soirée d’hiver. Plusieurs clients les regardent avec admiration :
- Regardez ce vieux couple, toujours amoureux malgré les années…

Le vieux monsieur se rend directement à la caisse, commande et paie pour le repas. Le couple prend une table à l’arrière et pose le plateau contenant, un hamburger, un paquet de frites et un Pepsi. Le monsieur déballe le hamburger et le coupe en deux, il en place une moitié devant son épouse. Ensuite, il compte soigneusement les frites et en fait deux piles égales et en place une devant sa femme. Il prend une gorgée de Pepsi, sa femme en fait autant. Il place le Pepsi entre eux. L’homme commence à manger sa partie de hamburger. Autour d’eux on murmure :
- Pauvre vieux couple, il ne peut acheter qu’un seul repas pour deux.

Un jeune homme se lève et s’approche de leur table. Il leur offre poliment de leur acheter un autre repas. Le monsieur lui dit que tout va bien et qu’ils sont habitués à tout partager. La vieille dame n’a encore rien mangé…

Elle reste assise en regardant son mari manger tout en sirotant de temps à autre une gorgée de Pepsi. Encore une fois le jeune homme les supplie de le laisser leur acheter un autre repas.

Cette fois, c’est la vieille dame qui lui explique que ce n’est pas nécessaire, qu’ils sont habitués à tout partager. Comme le vieux monsieur termine de manger et s’essuie le visage proprement, le jeune homme s’approche de leur table pour leur offrir encore une fois de la nourriture. Après qu’ils aient poliment refusé, il demande à la vieille dame :
- Madame pourquoi ne mangez-vous pas. Vous dites que vous partagez tout. Qu’attendez-vous ?

Elle répond :
- J’attends les dents…



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
01 septembre 2014, 08:16
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Les jeunes mariés

 

Deux jeunes mariés viennent passer leur nuit de noces dans un hôtel. Comme le veut la tradition, le marié porte sa femme dans ses bras. A la réception, l’hôtesse a l’air bien ennuyée :

- Je dois vous dire… votre chambre est au 35 ème étage et l’ascenseur est en panne.
- Cela ne fait rien, dit le mari,  je la porterai jusque-là.

Et les deux amoureux grimpent… Au premier étage, la femme murmure :
- Chéri, j’ai quelque chose à te dire…
- Tu me le dira plus tard, chérie, fais-moi plutôt un baiser.

Au deuxième étage, elle recommence :
- J’ai quelque chose à te dire.
- Oh ! Je préfère un baiser.

Et ainsi de suite jusqu’au 35 ème étage.  Là, la femme supplie :
- Chéri, il faut absolument que je te dise…
- Quoi, mon amour ?
- J’ai oublié la clé de la chambre en bas, à la réception.



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
02 septembre 2014, 07:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Le secret

 

Un homme retrouve un de ses amis assis dans un fauteuil roulant pour handicapé.

- Qu’est-ce qui t’es arrivé ?

- Un accident de voiture. Les médecins ont dit que je resterai paralysé à vie.

- Mon pauvre ! C’est épouvantable !

L’autre lui fait signe de se pencher et lui glisse à l’oreille :

- C’est un secret, ne le répète à personne, mais je n’ai rien. J’ai tout simulé pour toucher les cent briques de l’assurance, et ça a marché !

- Et tu vas jouer au paralytique toute ta vie pour cent briques ?

- Bien sûr que non! La semaine prochaine, je pars pour un pèlerinage à Lourdes…



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
03 septembre 2014, 07:29
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Le papi de Marseille

 

Un touriste breton dont la voiture est immatriculée 22(Côte d’Armor) est en vacances à Marseille. Il descend le Boulevard d’Athènes pour se rendre sur le Vieux Port. Il est 14 heures et comme d’habitude, c’est le grand embouteillage. Devant la voiture du breton se trouve celle d’un Papi marseillais.

Le-dit Papi change de file en permanence, un coup à droite, puis à gauche, puis il revient à droite et ainsi de suite.

Ulcéré, le breton s’énerve et parvient enfin à le dépasser. Arrivé à la hauteur du papi, il se penche vers sa fenêtre de droite et hurle : « Alors le vieux, vous arrêtez de changer de file sans arrêt ! On roule à droite un point c’est tout ! »

Le brave papi, qui a sa fenêtre ouverte, regarde le breton d’un air complètement étonné et lui répond : « Oh fada ! Ici on est à MARSEILLE ! On roule ni à droite ni à gauche ! »

Le conducteur breton n’en croit pas ses oreilles et enchaîne : « Ah bon ! Et vous roulez où à MARSEILLE ? »

Le Papi lui rétorque alors : « Eh, comme d’habitude couillon, on roule à l’ombre ! »



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
04 septembre 2014, 07:53
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Aux Urgences

 

Un homme est transporté aux urgences à l’hôpital avec les deux oreilles sérieusement brûlées.

- Comment est-ce arrivé ? Lui demande le médecin de service.

- Figurez-vous que j’étais en train de repasser une chemise, et voilà que le téléphone a sonné. Alors machinalement, j’ai porté le fer à mon oreille et j’ai fait : « Allô ! »

- D’accord pour l’oreille droite, je comprends, mais l’autre ?

- L’autre, c’est quand j’ai voulu appeler l’ambulance.



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
05 septembre 2014, 08:10
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

La maladie du boulanger

 

Un avis est envoyé à toute la population masculine française :

« L’épidémie qui sévit depuis de longues années sur notre beau territoire français, « la maladie du boulanger », va certainement être reconnue comme maladie professionnelle.

Elle n’atteint que les individus de sexe masculin âgés de plus de 40 ans. En voici les symptômes:
La brioche augmente et la baguette diminue. »



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
06 septembre 2014, 08:22
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Mortalité

 

Dans, l’autobus, un voyageur est en train de lire son journal un article sur la mortalité dans le monde.

Il lève la tête et dit au type assis en face de lui :

- Vous vous rendez-compte ? Chaque fois que je respire, un homme meurt !

Et l’autre répond :

- Vous devriez changer de dentifrice !



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
07 septembre 2014, 07:50
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Le petit-fils

 

Pour l’anniversaire de son petit-fils de trois ans,  un grand-père décide de passer quelques jours chez sa fille. Il arrive le premier soir sur le coup des 21 heures, embrasse sa fille, son gendre, et s’enquiert de la santé du petit.
- Tu sais, papa, répond sa fille, il vient juste de monter se coucher, tu peux aller le voir si tu veux.

Le grand-père monte dans la chambre du petit, ouvre la porte et voit le garçonnet derrière le lit, la tête baissée, les mains jointes appuyées sur la couverture. Ne voulant pas le déranger durant la prière du soir, il s’agenouille de l’autre côté du lit et commence à prier.
- Dis pépé, qu’est-ce que tu fais ?
- La même chose que toi, mon petit
- Mais… y’a pas de pot de ton côté!!!



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
08 septembre 2014, 08:11
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Bloc opératoire

 

Le directeur d’un hôpital rattrape un patient pied nu qui sort en courant de son établissement :

- Mais enfin monsieur pourquoi vous êtes vous enfui du bloc opératoire ?

- C’est parce que l’infirmière a dit : « Allons soyez courageux ce n’est qu’une appendicite, c’est simple comme opération ! »

- Et alors ! Elle a dit ça pour vous rassurer !

- Ce n’était pas à moi qu’elle le disait mais au chirurgien !



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
09 septembre 2014, 08:17
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

L’amateur de radio

 

Un étudiant, grand amateur de radio, tente de convaincre une amie de rencontre de l’accompagner jusqu’à son appartement .

Je vais vous montrer quelque chose qui vous plaira sûrement, lui dit-il, c’est un récepteur à modulation de fréquence que j’ai passé en fraude lors de mon dernier voyage à Hong-Kong. Une merveille de technique .

Pas question, répond la belle, parce que je sais trop ce qui va se passer. Vous allez commencer par me faire manipuler votre appareil, puis vous allez déplier votre antenne télescopique et moi je vais me retrouver, au bout de neuf mois, avec un haut-parleur sur les bras .



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
10 septembre 2014, 07:17
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Remède radical

 

C’est un pharmacien qui, en arrivant au travail vers dix heures, voit un gars debout l’air crispé, se tenant d’une main près de la porte sur le mur extérieur.

Notre ami pharmacien demande à sa charmante employée :
- C’est quoi l’affaire du gars dehors ?
- A l’ouverture ce matin, il est venu acheter du sirop pour la toux, mais je n’en ai pas trouvé !!!! Alors je lui ai vendu une bouteille de laxatif et le gars l’a bue sur place.

Le pharmacien, choqué, hurle : « TU NE PEUX PAS SOIGNER UNE TOUX AVEC DU LAXATIF !!!! »

La jolie employée répond d’une voix douce : « Bien sur que si, vous pouvez… Regardez, maintenant, il n’ose plus tousser !!! »



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
11 septembre 2014, 07:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Le clin d’oeil

 

C’est un gars qui est affublé d’un tic très marqué: il cligne de l’œil droit tout le temps. Ce gars est justement en train de postuler pour une place de commercial, et en ce moment, il passe son entretien d’embauche.

L’employeur lui dit :
– C’est incroyable. Vous êtes diplômé des meilleures écoles de commerce, vos recommandations sont excellentes, et votre expérience est sans commune mesure par rapport à celle des autres candidats… Normalement, je vous embaucherais sans réfléchir… Pourtant, je pense qu’un commercial affublé d’un tic comme le votre aurait tendance à perdre des clients en leur faisant peur. Je suis désolé, mais je ne peux pas vous embaucher.

Le gars répond :
– Attendez, mon tic disparaît si je prends deux aspirines. Je vous assure !
– Vraiment ? Je ne demande qu’à vous croire. Montrez-moi !

Alors le gars fourre les mains dans ses poches et commence à en sortir toutes sortes de préservatifs des rouges, des bleus, des fluorescents, des parfumés…. et finalement, il sort une boite d’aspirine. Il l’ouvre, prend deux comprimés, les avale, et hop, les clignements de l’œil cessent peu à peu.
Le patron est assez surpris :

– Eh bien, vous avez dit vrai. Cependant, je suis le patron d’une compagnie respectable, et je n’ai pas l’intention d’employer quelqu’un qui court les filles parmi tout le pays !
– Courir les filles ? Que voulez-vous dire ? Je suis marié et très heureux en ménage !
– Alors comment expliquez-vous tous ces préservatifs ?
– Ah ça Vous êtes déjà entrés dans une pharmacie, en clignant de l’œil, et en demandant de l’aspirine ?



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Mistëry
12 septembre 2014, 07:18
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1693

Dans l’au-delà

 

C’est l’histoire de deux amis très proches. Tellement proches qu’ils partagent tout, ils sont tous les jours ensembles. Ils se font même une promesse mutuelle: le premier qui meurt réserve une place à l’autre dans l’au-delà.

Et ce qui devait arriver arriva: un des deux compères décède prématurément. Le deuxième n’a pas la force d’attendre de mourir lui aussi pour retrouver son ami. Il décide donc de prendre part à une séance de spiritisme pour entrer en communication avec lui :
– Alors comment ça va ?
– Je vais bien merci, la vie est fantastique ici…
– Hé bien raconte ! Comment se passent tes journées ?
– Je me lève le matin et crac-crac, tu vois ce que je veux dire, un peu d’exercice dès le lever, puis je prends mon petit-déjeuner et crac-crac. Je déjeune et là-dessus crac-crac jusqu’au dîner. Finalement quelque crac-crac avant de dormir et voilà…
– Le rêve… alors tu me la réserves cette place au paradis hein…
– Mais je ne suis pas au paradis, je suis dans un élevage de lapins dans le Gers !



*** Il n'y a rien de pire que de ne pas avoir réussi, si ce n'est que de ne pas avoir tenté ***
*** On ne regarde pas l'avenir dans un rétroviseur ***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.